Sa jambe se coince dans une machine agricole, il s'ampute avec un canif

Sa jambe se coince dans une machine agricole, il s'ampute avec un canif

Publié le 16/05/2019 à 11:57 - Mise à jour à 12:16
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un agriculteur américain de 63 ans, vivant dans le Nebraska, a dû s'amputer lui-même la jambe gauche avec un canif en avril dernier. Il travaillait dans un silo à grains quand sa jambe s'est coincée dans un convoyeur à vis. Il a utilisé un canif avec une lame de 7cm pour se libérer.

Kurt Kaser, un Américain de 63 ans, responsable d'une exploitation agricole à Pender dans le Nebraska, a bien malgré lui rejoué en vrai le film 127 heures. Un jour au mois d'avril dernier, alors qu'il était seul à travailler sur la ferme, il a eu un terrible accident qui l'a contraint à s'amputer lui-même la jambe avec un canif.

Il était occupé dans un silo à grains quand sa jambe gauche s'est coincée dans un convoyeur à vis, au niveau du tibia. Son téléphone étant inaccessible, il ne pouvait prévenir les secours. Pour survivre, il a alors décidé de se couper la jambe avec le canif qu'il avait dans la poche.

Depuis le drame, son histoire fait la Une des médias aux Etats-Unis. Il a raconté les heures d'angoisse qu'il a traversées sur ABC News, ne sachant pas combien de temps il allait rester seul, coincé là, à se vider de son sang.

"L'adrénaline était tellement forte que je ne sais pas si ça a fait mal ou pas", a-t-il déclaré à la télévision.

Lire aussi: après une érection de 48h, il se fait amputer d'une partie du pénis

Il s'est amputé juste au-dessous du genou pour se libérer de la machine qui lui broyait la jambe. Il a ensuite rampé pour téléphoner à son fils, qui a prévenu les secours.

Le sexagénaire est resté conscient jusqu'à son arrivée à l'hôpital, où il a été opéré en urgence. Il est rentré chez lui trois semaines après le drame.

Et aussi:

Chute d'un arbre dans une école: l'un des enfants amputé de la jambe

Obèse, amputé et vivant au milieu des cafards, il est finalement hospitalisé

Oui, se ronger les ongles est dangereux: une femme amputée du pouce

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Kurt Kaser, un Américain de 63 ans, a dû s'amputer la jambe lui-même le mois dernier.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-