Il supprime le compte Facebook de sa mère décédée… qui réapparaît un an plus tard (vidéo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Il supprime le compte Facebook de sa mère décédée… qui réapparaît un an plus tard (vidéo)

Publié le 28/03/2018 à 13:02 - Mise à jour à 13:08
© KAREN BLEIER / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un youtubeur français, Julien Ménielle, a eu la désagréable surprise de découvrir qu'une personne avait usurpé l'identité de sa mère décédée. Lui et son frère avaient pourtant supprimé ce compte depuis un an, au décès de celle-ci.

Quelle a été la surprise de Julien Ménielle le 8 janvier dernier lorsqu'il a reçu une invitation sur Facebook de… sa mère décédée. Avec son frère, il avait pourtant supprimé le compte après sa mort.

Un an après, cette page est pourtant réapparue à la grande surprise du youtubeur spécialisé dans les vidéos de santé.

A voir aussi: Facebook enregistrerait les appels et les SMS de ses utilisateurs à leur insu

"En fait, je réalise que c'est le compte de ma maman, dont le nom et la photo de profil ont été modifiés, sauf que le souci c'est que le compte de ma mère on l'avait fait supprimer avec mon frère, juste après son décès", a-t-il expliqué à Franceinfo.

Le compte était "ami" avec de nombreux proches et de la famille. Julien Ménielle a alors directement signalé cette usurpation d'identité à Facebook, pour que le réseau social désactive la page.

Pourtant, le réseau social n'a rien fait. "J'imagine que le but du truc (était) une arnaque, mais je n'ai aucune preuve. En tout cas une personne (utilisait) le profil de ma mère, décédée il y a plus d'un an et supprimé à ce titre. Et ce, avec la bénédiction de Facebook", s'est agacé le youtubeur sur Twitter, recevant des messages de soutien de la part de ses followers.

Julien Ménielle a alors contacté les médias pour que Facebook réagisse et supprime le compte de sa mère. Le réseau social a finalement fait quelque chose mardi 27. "Quelqu'un de chez Facebook m'a contacté en DM (message direct) pour régler le problème. La page est passée en «compte de commémoration» en attendant d'être supprimée", s'est réjoui le vidéaste sur Twitter.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Facebook a finalement supprimé le compte de la mère de Julien Ménielle.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-