Saint-Brieuc: passé à tabac car ressemblant à un violeur présumé

Saint-Brieuc: passé à tabac car ressemblant à un violeur présumé

Publié le 01/10/2017 à 12:42 - Mise à jour à 12:45
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un jeune homme a été passé à tabac vendredi à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), en raison de sa ressemblance physique avec un violeur présumé.

Ils ont voulu se faire justice eux-mêmes et ont violemment passé à tabac un innocent. Un jeune homme de 18 ans a été agressé par plusieurs individus vendredi 29 à Saint-Brieuc dans les Côtes-d'Armor alors qu'il sortait du commissariat de police de la ville. Il avait été interpellé pour de simples vérifications, en raison de sa ressemblance physique avec un jeune suspect recherché dans le cadre d'une affaire de viol, rapporte le journal Le Télégramme.

En effet, en début de semaine, une jeune fille de 16 ans est agressé sexuellement au parc des promenades derrière le palais de justice, en pleine centre-ville. La jeune fille rentrait à son domicile, vers 21 heures, lorsqu’elle a croisé l’auteur de l’agression qu'elle ne connaissait pas, précise Ouest France. Depuis la photo du suspect tournait sur les réseaux sociaux "tantôt pour la mise en garde. Tantôt pour +essayer de le choper+" comme le précise le journal.

C'est cette dernière solution qu'ont souhaité appliquer les individus qui ont rudement rossé un innocent, sitôt la rumeur de son interpellation ayant fuité sur les réseaux sociaux. Blessé, ce dernier est retourné dans la foulée au poste de police, pour porter plainte cette fois-ci.

Le véritable violeur est toujours en fuite et activement recherché indique la police. Les enquêteurs invitent toute personne qui pense l’avoir aperçu à le signaler en priorité auprès des services de police. Cette dernière conseille à toute personne qui pense avoir aperçu le suspect de le signaler... plutôt que de se faire justice soi-même.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'agression a été d'une rare violence.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-