Saint-Denis: indignation après une violente agression dans un centre de loisirs

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Saint-Denis: indignation après une violente agression dans un centre de loisirs

Publié le 07/03/2018 à 10:48 - Mise à jour à 10:54
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'indignation domine à Saint-Denis après la violente agression qui s'est déroulée lundi dans un centre de loisirs. Le motif de cette descente qui a fait 3 blessés n'est toujours pas identifié.

Une directrice de centre de loisirs rouée de coups, deux animateurs violemment molestés et des enfants traumatisés. C'est le triste bilan de l'agression qui s'est déroulée lundi 5 à Saint-Denis. Quatre individus armés, masqués et tout de noir vêtu, se sont introduits dans le centre de loisirs Descartes où ils s'en sont pris au personnel encadrant.

Le motif de cette violente descente est ce mercredi 7 toujours très flou. "L’enquête confiée au commissariat de Saint-Denis ne privilégie pour l’instant aucune piste", rapporte Le Parisien. Selon les premiers éléments, "ils cherchaient une femme. Comme ils ne la trouvaient pas, ils sont allés voir la directrice et l'ont molestée", a détaillé une source proche de l'enquête. Un des animateurs a notamment été frappé avec une crosse de hockey sur la tête à plusieurs reprises. Un des malfaiteurs a exhibé une machette.

Lire aussi - Seine-Saint-Denis: des hommes cagoulés frappent la directrice et des agents d'un centre de loisirs

"Nous avons choisi de laisser le centre de loisirs ouvert pour signifier que nous n’abandonnons pas les familles. Il ne faut pas rajouter de la peine à la peine", a fait savoir au quotidien Laurent Russier, maire PCF de la ville. Et d'ajouter: "L’agression à l’école Descartes est une terrible illustration du sentiment d’impunité. La violence déployée dans un lieu fréquenté par des enfants est inacceptable".

"Je suis extrêmement choqué par cette agression. Nous devons exiger la plus grande fermeté suite à un déchaînement d'une telle violence, qui plus est au cœur d'un centre de loisirs. J’adresse tout mon soutien aux victimes et à la communauté éducative", a fait savoir Stéphane Troussel, président du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.

Une cellule psychologique a aussitôt été mise en place après l'agression pour soutenir le personnel ou les enfants qui en ressentiraient le besoin. La sécurité de l'établissement a aussi été renforcée dès ce mardi 6 pour éviter qu'un tel événement ne se reproduise: trois policiers municipaux sont désormais mobilisés pour monter la garde.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-