Saint-Denis: un représentant d'une société d'armement russe victime d'un vol à la portière

Saint-Denis: un représentant d'une société d'armement russe victime d'un vol à la portière

Publié le 22/06/2017 à 16:09 - Mise à jour à 16:13
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un haut représentant d'une entreprise d'armement russe a été agressé mardi à Saint-Denis, au nord de Paris, en marge du salon du Bourget. Il était à bord d'un VTC lorsqu'un groupe de personne a créé un embouteillage pour braquer le véhicule. La conductrice de la voiture a dit avoir été agressée sexuellement alors qu'elle tentait de poursuivre les malfaiteurs

Un homme membre d'une société d'armement russe a été victime d'un vol à la portière mardi 20, avenue Romain-Rolland à Saint-Denis. Selon Le Parisien qui relate l'affaire, trois jeunes avaient ouvert une bouche à incendie pour forcer les voitures à s'arrêter. La Mercedes classe E dans laquelle était le Russe, conduit par une femme de la même nationalité que lui, a alors été prise pour cible par les malfrats.

"Les auteurs voulaient créer un embouteillage pour forcer les automobilistes à s'arrêter" a expliqué un policier au quotidien. Les agresseur ont ouvert la portière de la conductrice et lui ont volé son sac. Mais les deux victimes ne se sont pas laissées faire et les ont poursuivis jusque dans la cité Floréal-Courtille où elles ont été accueillies par des dizaines de jeunes. Dans l'action, l'homme russe aurait été bousculé et sa conductrice a accusé certains jeunes de l'avoir agressée sexuellement en tentant de lui caresser les seins.

La police est arrivée rapidement sur les lieux et a procédé à l'arrestation des trois jeunes à l'origine du vol à la portière et d'un autre, accusé d'avoir jeté une bouteille sur les deux victimes. Bien que les vols à la portière soit de moins en moins fréquents, ils subsistent toujours dans les environ de Saint-Denis et Aubervilliers. Un membre du consulat de Russie a porté plainte pour ses concitoyens au commissariat de la Plaine-Saint-Denis.

Si l'on ne connait pas l'identité du vendeur d'armes, l'on sait qu'il est actuellement en voyage à Paris dans le cadre du salon du Bourget qui se tient jusqu'au dimanche 25.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les agresseurs ont été arrêtés par la police.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-