Saint-Genis-Pouilly: un quinquagénaire mort lors d'une séance de sexe sado-masochiste, la police suspecte la jeune escort de crime crapuleux

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Saint-Genis-Pouilly: un quinquagénaire mort lors d'une séance de sexe sado-masochiste, la police suspecte la jeune escort de crime crapuleux

Publié le 13/10/2017 à 12:43 - Mise à jour à 12:55
© VALERY HACHE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une jeune femme de 22 ans été placée en détention provisoire vendredi dernier. Elle est accusée par la police d'avoir tué un homme et de s'être débarrassé de son corps pour le dépouiller, en marge d’une séance de sado-masochisme. La suspecte assure qu'elle n'a fait que se défendre face à un partenaire devenu violent.

Est-ce une relation sexuelle quelque peu "musclée" qui a mal tourné, ou un crime crapuleux sur fond de prostitution et de sado-masochisme? Selon le quotidien local Le Progrès, une jeune femme de 22 ans a été mise en examen et placée en détention provisoire vendredi 6. Elle est accusée d'être impliquée dans la mort d'un homme de 52 ans, décédé au cours d'un jeu sexuel sadique.

La jeune femme, prostituée à domicile, a reçu à son domicile de Saint-Genis-Pouilly, dans l'Ain, le 16 août un certain Jean-Luc, informaticien de profession et résidant sur Lyon. Ce même jour, l'homme a disparu.

En garde à vue, la professionnelle du sexe a admis son implication dans le décès du quinquagénaire en recherche de sensations fortes, et avoir transporté son cadavre au-delà de la frontière italienne pour s'en débarrasser. Un corps a d'ailleurs été découvert dans le Val d'Aoste, calciné et porteur de blessures à l'arme blanche, même s'il n'a pas encore été confirmé s'il s'agissait bien de Jean-Luc l'informaticien.

La prostituée, qui répond au nom d'Anaëlle, a expliqué que la séance avec son client avait mal tourné et qu'elle s'est défendue face à un client qui s'est montré violent avec elle, ne respectant sans doute pas les termes de l'accord. Mais les enquêteurs doutent de cette version. Principal motif de suspicion: la carte bancaire de Jean-Luc a été utilisée après sa mort… par la suspecte. Un comportement qui fait donc peser le doute sur l'hypothèse d'une mort "accidentelle".

"Anaëlle" a d'ailleurs été mise en examen pour "séquestration suivie de mort en bande organisée", la justice n'écartant pas la piste de complices ayant préparé le dépouillement et l'assassinat du client.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La jeune femme était escort girl "spécialisée" dans le sado-masochisme.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-