Saint-Germain-en-Laye: après avoir consommé de l'alcool, l'ouvrier écrase le chef de chantier avec une tractopelle

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Saint-Germain-en-Laye: après avoir consommé de l'alcool, l'ouvrier écrase le chef de chantier avec une tractopelle

Publié le 24/10/2017 à 09:51 - Mise à jour à 10:00
©JeanbaptisteM/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Lundi en début d'après-midi, un accident du travail mortel s'est produit sur un chantier non loin du lieu d'entraînement du Paris-Saint-Germain. Un ouvrier a écrasé un chef de chantier avec un véhicule, n'ayant visiblement pas vu la victime. Le conducteur avait consommé de l'alcool.

C'est un accident tragique qui s'est déroulé sur un chantier de Saint-Germain-en-Laye dans les Yvelines et dont les causes ne sont pas encore définies avec exactitude. Un chef de chantier de 42 ans est mort écrasé sous les chenilles d'un véhicule de chantier conduit par l'un de ses ouvriers.

Le drame s'est déroulé lundi 23 vers 14h. C'est à proximité du Camps des Loges, un lieu où s'entraînent les footballeurs professionnels du Paris-Saint-Germain, que le chantier avait pris place, pour réparer les canalisations d'une avenue.

Un ouvrier, âgé lui de 66 ans, a pris les commandes d'une tractopelle et entamé une marche arrière. Pour une raison encore mal déterminée, il n'est pas parvenu à voir son collègue présent derrière le véhicule et l'a écrasé.

A l'arrivée des pompiers, la victime était en arrêt cardio-respiratoire et n'a pas pu être sauvée. L'ouvrier aux commandes, lui, a subi un dépistage d'alcoolémie. Or, le test s'est révélé "légèrement" positif selon une source proche de l'enquête. Le sexagénaire a donc été placé en garde à vue pour homicide involontaire.

Le malheureux chef de chantier, lui, sera autopsié ce mardi 24 à l'institut médico-légal de Garches où sa dépouille a été emmenée.

Chaque année en France, plus de 500 personnes meurent sur leur lieu de travail suite à un accident. Plus de 600.000 salariés sont arrêtés chaque année après un accident du travail, principalement dans le BTP, l'agriculture l'industrie ou le transport de marchandises.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La victime était déjà en arrêt cardio-respiratoire à l'arrivée des secours.

Newsletter





Commentaires

-