Saint-Pierre-d'Oléron: des vacanciers veulent faire taire le coq qui chante trop tôt à leur goût

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Saint-Pierre-d'Oléron: des vacanciers veulent faire taire le coq qui chante trop tôt à leur goût

Publié le 21/08/2017 à 20:25 - Mise à jour à 20:33
©Wikimedia Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Les vacanciers, propriétaires des résidences secondaires du secteur n'en peuvent plus de leur voisin Maurice. En cause? Celui-ci a la fâcheuse tendance de se faire entendre très tôt le matin, au moment du lever du soleil. Et pour cause, Maurice est un coq, qui vit auprès de sa propriétaire à Saint-Pierre-d'Oléron (Charente-Maritime).

C'est France bleu qui dévoile cette histoire de voisinage qui passe mal et qui en dit long sur certaines différences de mode de vie. En mai, puis surtout en juillet, des plaintes ont été déposées par le voisinage, principalement des personnes venant dans la commune pour trouver le calme de leur résidence secondaire, qui ne supportent plus le chant de l'animal. Ou du moins son horaire… La propriétaire, elle, qui assure avoir fait des travaux pour calfeutrer le poulailler, a fait connaître son combat pour sauver son coq sur sa page Facebook. 

Car c'est bel et bien l'abattage de l'animal que certains voisins réclament. La propriétaire refuse cette éventualité et se défend face à ce qu'elle perçoit comme étant des plaintes excessives estimant qu'elle avait déjà fait le nécessaire. "Il y a trop de gens qui viennent en vacances et se plaignent du bruit des vaches, des chiens, des grenouilles, des cloches, ce n'est pas normal, ces bruits étaient là avant eux, ils doivent les accepter" explique-t-elle notamment.

La procédure judiciaire a peu de chance d'ordonner la mise à mort de Maurice. Ce n'est pourtant pas la première fois qu'une action est intentée pour faire taire ce type d'animal. France bleu rapporte en effet une décision pour le moins insolite dans ses attendus, remontant à 1995, et émanant de la cour d'appel de Riom (Puy-de-Dôme) expliquant que "la poule est un animal anodin et stupide, au point que nul n’est encore parvenu à le dresser, pas même un cirque chinois". Autrement dit, rien ne devrait empêcher Maurice de continuer à chanter.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les détracteurs du coq Maurice ont peu de chance de lui clouer définitivement le bec.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-