"Sale bougnoule, rentre chez toi": une mère de famille frappée et injuriée dans un jardin d'enfants

"Sale bougnoule, rentre chez toi": une mère de famille frappée et injuriée dans un jardin d'enfants

Publié le 19/06/2018 à 10:39 - Mise à jour à 10:57
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une mère de famille d'origine kabyle a exigé, vendredi dernier, d'une femme qu'elle attache en laisse son chien qu'elle laissait en liberté dans un jardin d'enfants. La propriétaire de l'animal a réagi avec violence.

La crise d'hystérie de l'agresseur s'est terminée en insultes racistes et en coups. Une mère de famille a été injuriée et frappée devant ses enfants après avoir demandé à une femme d'attacher son chien turbulent en laisse.

Les faits se sont déroulés à L'Etrat, une commune au nord de Saint-Etienne vendredi 8. La mère de famille d'origine kabyle est allée chercher ses enfants de huit et trois ans à l'école et s'est dirigée avec eux vers un jardin d'enfants de la commune.

Là, les deux petits se sont faits poursuivre par un chien visiblement "joueur" que sa propriétaire a laissé voguer librement dans les lieux malgré l'obligation formelle d'attacher son animal. La mère de la famille a alors fait la remarque à la propriétaire du chien. Ce qui a déclenché sa fureur.

Lire aussi: Aisne - un voisin raciste condamné pour menaces et insultes islamophobes

"Sale bougnoule, rentre chez toi. Dégage dans ton pays", a vociféré la femme visiblement surexcitée qui s'est ensuite dirigée vers la mère de famille, l'a frappée à l'œil et l'a fouettée à coups de laisse, comme le rapporte France Bleu. Visiblement hystérique, l'agresseur n'a été stoppé dans son déchaînement de violence que par l'intervention de plusieurs parents d'élèves présents sur place et qui sont parvenus à le maîtriser.

La mère de famille a porté plainte contre la propriétaire du chien, après s'être vu prescrire cinq jours d'ITT. La maîtresse de l'animal a de son côté porté plainte contre la mère de famille. Une enquête est en cours pour déterminer le déroulé exact des faits et si un lien est avéré entre les coups et les injures racistes.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La mère de famille a porté plainte après avoir été frappée et injuriée.

Newsletter





Commentaires

-