Il traite un enfant de "sale nègre", six mois de prison avec sursis pour injure raciste

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Il traite un enfant de "sale nègre", six mois de prison avec sursis pour injure raciste

Publié le 06/12/2017 à 16:38 - Mise à jour à 16:56
© Philippe Huguen / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le tribunal de Saint-Brieux (Côtes-d'Armor) a condamné mardi un sexagénaire pour injure publique envers un particulier en raison de sa race ou de son origine à six mois de prison avec sursis. Pour avoir traité un enfant de "sale nègre" dans un supermarché, il a également écopé d'une amende de 500 euros et été condamné à verser des dommages et intérêts.

Un homme d'une soixantaine d'années a été condamné mardi 5 à six mois de prison pour avoir traité un enfant de "sale nègre" dans un supermarché des Côtes-d'Armor. Il a continué de nier les faits au cours de l'audience.

L'affaire avait fait grand bruit, relayée par la mère de l'enfant, qui se trouve être la rédactrice-en-chef du magazine Elle Katell Pouliquen.

La scène s'était déroulée au magasin E.Leclerc de Plérin le 10 février dernier. Deux frères, métis, jouaient dans les rayons lorsque l'un d'eux aurait marché su le pied du sexagénaire, qui lui aurait alors lancé: "casse-toi sale nègre".

Sur le même sujet: Discrimination - portrait-robot de la victime d'injures racistes

L'homme a été désigné à son père par l'enfant, une brève altercation s'en est suivie, une plainte a été déposée. La vidéosurveillance, les cartes de crédit et de fidélité de l'homme permettront de le retrouver.

Accusé d'injure publique envers un particulier en raison de sa race ou de son origine, l'homme a nié avoir prononcé de telles paroles. Il a reconnu avoir peut-être traité de "sales gosses" ces enfants "mal élevés, vicieux, et détruisant tout dans les rayons". Son avocat a mis en avant la bonne éducation de son client et le fait que tout repose sur la parole de l'enfant, rapporte Ouest-France.

Mais il n'a pas réussi à faire naître un doute suffisant auprès des juges du tribunal de Saint-Brieuc qui ont suivi les réquisitions du procureur et condamné le sexagénaire à six mois de prison avec sursis, 500 euros d'amende, et à verser 501 euros à la partie civile. Il risquait jusqu'à six mois de prison ferme et 22.500 euros d'amende.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pour avoir traité un enfant de "sale nègre", l'homme a été condamné à six mois avec sursis pour injure raciste.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-