Saône-et-Loire: dans quelles circonstances sont morts les trois enfants noyés?

Saône-et-Loire: dans quelles circonstances sont morts les trois enfants noyés?

Publié le 09/07/2018 à 11:10 - Mise à jour à 11:15
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Trois enfants, tous frères et sœurs, ont trouvé la mort dimanche après-midi dans le lac des Prés Saint-Jean en Saône-et-Loire. Ils se seraient noyés après avoir glissé dans ce plan d'eau où la baignade était interdite.

Le drame qui s'est joué au lac des Prés Saint-Jean, à Chalon en Saône-et-Loire, contient encore des zones d'ombre. La mort par noyade des trois enfants, tous frères et sœurs et âgés de 9, 10 et 13 ans, n'est pas encore formellement expliquée ce lundi 9.

Deux des enfants auraient voulu se rafraîchir les jambes dans le lac où la baignade était pourtant interdite. Mais selon le Journal de Saône-et-Loire ils auraient glissé à cause de la forte pente. Le plus âgé des trois avait alors tenté de les aider, en vain.

La profondeur de ce lac descendait brutalement à 4,5 mètres de profondeur et ce près du bord. Les enfants ont été retrouvés par les secours à seulement cinq à six mètres de la berge.

A voir aussi: Saône-et-Loire - trois enfants meurent noyés dans le lac des Près Saint-Jean

Les corps ont été transportés au CHU de Dijon pour qu'une autopsie soit réalisée mais les enquêteurs n'excluent pas non plus la thèse de l'hypothermie. Il faisait chaud à Chalon dimanche et l'eau du lac des Prés Saint-Jean ne faisait que dix degrés.

Le parquet de Chalon-sur-Saône a refusé de trop s'étaler sur le sujet, indiquant qu'une enquête était en cours et devrait déterminer les circonstances du drame.

Pas moins de 37 pompiers et neuf plongeurs avaient été dépêchés sur place pour tenter de sauver la fratrie. Ils avaient été repêchés au bout d'une heure et leur pronostic vital était alors engagé, ils sont décédés à l'hôpital.

Une cellule psychologique a été mise en place pour soutenir la famille et les proches des jeunes victimes qui étaient accompagnées par leur mère au moment du drame.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les circonstances de la mort des trois enfants sont encore floues.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-