Sarcelles: deux adolescents agressent violemment un enfant de 8 ans portant une kippa

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Sarcelles: deux adolescents agressent violemment un enfant de 8 ans portant une kippa

Publié le 30/01/2018 à 19:01 - Mise à jour à 19:29
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un garçon âgé de 8 ans, de confession juive, a été frappé par deux adolescents d'une quinzaine d'années en pleine rue, à Sarcelles lundi soir. La jeune victime portait une kippa au moment des faits.

La piste de l'acte antisémite est privilégiée par les enquêteurs. Un petit garçon de huit ans et demi a été agressé lundi 29 à Sarcelles par deux adolescents, alors qu'il se rendait à un cours de soutien scolaire.

Selon RTL qui révèle l'information, l'agression a eu lieu vers 18h30, avenue du 8 mai 1945, à proximité de son domicile. Il aurait croisé deux adolescents âgés d'une quinzaine d'années qui s'en sont pris à lui. Ils l'ont d'abord fait chuter avec un croche-pied avant de lui porter plusieurs coups de pied au niveau du dos.

L'élève "a été victimes de multiples coups portés par deux individus âgés d'une quinzaine d'années", a fait savoir le parquet de Pontoise (Val-d'Oise) à Franceinfo. Les deux agresseurs ont pris la fuite sans échanger de paroles avec leur victime lors de l'agression, ni s'en prendre aux valeurs du jeune garçon.

Lire aussi - Agression antisémite à Marseille: le mineur mis en examen pour tentative d'assassinat terroriste

Ce dernier est alors rentré chez lui et a raconté sa mésaventure à ses parents. Il a été pris en charge par son père, médecin de profession. Ses parents ont ensuite déposé plainte au commissariat. "Les parents de la victime n'ont pas souhaité se rendre à l'unité médico-judiciaire", a ajouté le parquet de Pontoise. Et de poursuivre: "Aucune interruption temporaire de travail n'est délivrée".

Une enquête pour flagrance est en cours pour déterminer les causes exactes de l'agression, elle a été confiée à la direction départementale de la sécurité publique du Val-d'Oise (DDSP). Les auteurs de l'agression, qui n'ont pas encore été identifiés, ont pris la fuite par le tramway et sont activement recherchés.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un enfant de 8 ans portant une kippa a été agressé lundi à Sarcelles par des adolescents.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-