Sarthe: un maire menacé de mort renonce à se représenter

Sarthe: un maire menacé de mort renonce à se représenter

Publié le 29/08/2019 à 11:58 - Mise à jour à 12:12
© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Régis Vallienne, maire de la commune de Pruillé-l'Eguillé dans la Sarthe, a reçu des menaces de mort pour un motif futile. Il a pris la décision de ne pas se représenter. 

"Tu vas prendre un coup de fusil", "on t’a à l’œil", "compte les jours qui te reste à vivre", voilà le type de menace qu'a reçu Régis Vallienne, maire depuis 37 ans de la commune de Pruillé-l'Eguillé dans la Sarthe. Entre les mois de mai et juin 2018, l'édile a reçu trois lettres de menaces de mort, ce qui l'a conduit à prendre une décision radicale: il ne se représentera pas pour les municipales de 2020.

"En 5 mandats, jamais je n'avais reçu de tels courriers", a expliqué l'élu à Ouest-France "mais je peux vous dire que lorsque l'on reçoit ça, on regarde à droite, à gauche et en face en sortant de la maison, pour être sûr qu'il n'y ait pas quelqu'un derrière". Et d'ajouter: "Je ne voulais pas faire subir à ma famille ce que le maire de Signes a fait subir à la sienne, sans le vouloir".

Le cas du maire de Régis Vallienne n'est en effet pas sans rappeler celui du maire de Signes par la futilité du motif du corbeau, ces menaces concernent la banale réfection par la commune d'une route forestière. L'enquête de gendarmerie n'a rien donné.

Lire aussi – Réfugiés yazidis: enquête du parquet de Montauban après des menaces de mort contre un maire

Dans le village, c'est l'incompréhension pour les habitants qui décrive un maire très investi dans la vie de sa commune et qui est "aimé de tous".

Début août, la mort du maire de Signes (Var) de Jean-Mathieu Michel à 76 ans, renversé, accidentellement selon les premiers éléments de l'enquête, par une camionnette dont il voulait verbaliser les occupants qui venaient de jeter des gravats en bordure d'une route, avait soulevé une vague d'indignation.

Voir:

Nord: un maire porte plainte pour menaces avec une tronçonneuse

Le maire de Saint-Alban-les-Eaux frappé à coups de poing par un habitant

Auvergne: un maire agressé, son adjoint légèrement blessé

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Régis Vallienne, maire de la commune de Pruillé-l'Eguillé dans la Sarthe, a reçu des meances de mort pour un motif futile.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-