Sarthe: une petite fille de 10 mois morte brûlée par de l'huile de friteuse en ébullition

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Sarthe: une petite fille de 10 mois morte brûlée par de l'huile de friteuse en ébullition

Publié le 25/04/2017 à 11:38 - Mise à jour à 12:12
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

C'est une tragédie domestique qui s'est déroulée dans la ville de Mamers (Sarthe) où une enfant de 10 mois a trouvé la mort dans des circonstances atroces: elle a été brûlée par l'huile d'une friteuse tombée accidentellement sur elle.

Les équipes de l’hôpital du CHU de Nantes ont tout fait pour sauver la petite fille, mais son corps était trop gravement brûlé. Dans la nuit du samedi 22 au dimanche 23, une enfant de 10 mois seulement est décédée d’un arrêt cardiaque suite à un terrible accident domestique. La fillette a été brûlée en se renversant le contenu d’une friteuse pleine à ras bord d‘huile en ébullition.

Les faits se sont déroulés dans la paisible sous-préfecture de Mamers (Sarthe). La malheureuse victime déambulait avec son trotteur, en plein âge où les tout-petits s’essaient à la marche à pied. Mais l’exercice, encore maladroit, est plein de danger, et les chutes ne sont pas rares malgré l’aide précieuse du trotteur. C’est cet objet qui a causé le terrible enchaînement qui a finalement tué l’enfant.

Selon le témoignage des parents, le petit appareil à roulettes s'est en effet pris dans le câble de la friteuse, qui était donc branchée et préparait le repas de la petite famille. Déstabilisé, l’appareil est alors tombé sur la petite et a déversé sur elle son contenu, une huile bouillante donc la température peut facilement atteindre les 180 degrés.

Face à l’horreur de sa fille aspergée, le père n'a écouté que son courage en saisissant sa fille à pleines mains pour la passer sous l’eau froide, le premier geste qui lui est venu à l’esprit pour porter secours à son enfant. Ce geste instinctif a valu au papa de sérieuses brûlures aux deux mains.

Malheureusement, cet acte de dévouement n'a servi à rien. Transporté dans un premier temps à l’hôpital de Mamers, la petite fille a ensuite été envoyée à Nantes, avant son décès.

Les parents, en état de choc, devaient être entendus par les enquêteurs pour faire la lumière exacte sur ce drame qui rappelle que les plus jeunes sont particulièrement vulnérables face aux accidents domestiques.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les secours n'ont rien pu faire pour sauver la petite fille.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-