Sartrouville: à 15 ans, il poignarde à mort sa sœur pour un différend concernant un ordinateur

Sartrouville: à 15 ans, il poignarde à mort sa sœur pour un différend concernant un ordinateur

Publié le 27/12/2017 à 11:53 - Mise à jour à 11:58
©Morebyless/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un garçon de 15 ans a tué sa sœur d’un coup de couteau, mardi, à Sartrouville, dans les Yvelines. Un différend concernant un ordinateur serait à l’origine du drame.

La futilité du mobile dépasse l'entendement. Un adolescent de 15 ans est soupçonné d'avoir tué sa sœur aînée à coups de couteau après une dispute liée à un ordinateur qui s'est déroulée au domicile familiale à Sartrouville dans les Yvelines.

C'est le père de famille qui a alerté les secours. Voyant sa fille de 19 ans s'effondrer, il a pensé quelle faisait un malaise. Les pompiers sont rapidement arrivés sur place et ces derniers ont alors constaté que la jeune fille présentait une plaie importante au niveau du thorax. Malgré les soins qui lui ont été prodigués par les secours, la jeune fille est décédée sur place des suites de sa blessure avant son transfert à l'hôpital, rapporte France Bleu Paris.

Prévenues, les forces de l'ordre ont rapidement établi que c'est son petit frère qui lui avait porté le coup mortel dans un accès de colère. Le jeune garçon a été interpellé et placé en garde à vue dans la foulée. L'arme du crime, un couteau, a été saisie pour les besoin de l'enquête qui a été ouverte. Les investigations ont été confiées à la sûreté départementale des Yvelines.

Voir aussi - Pontault-Combault: elle enfonce un couteau dans le dos de sa grande sœur pour une dispute sur un téléphone mobile

Fin octobre dernier, c'est une jeune fille de 23 ans qui avait été violement poignardée par sa cadette à Pontault-Combault. Cette dernière avait accusé son aînée d’avoir fouillé dans son téléphone portable. Une dispute avait alors éclaté et un coup de couteau était parti. Il lui avait perforé un poumon. Dans un état sérieux sans que son pronostic vital ne soit toutefois engagé, la victime avait été évacuée vers l’hôpital Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne). La jeune de 15 ans avait été placée en garde à vue au commissariat.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le jeune de 15 ans, soupçonné d'avoir tué sa soeur, a été placé en garde à vue.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-