Savigny-le-Temple: au collège, un professeur de français change de sexe

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Savigny-le-Temple: au collège, un professeur de français change de sexe

Publié le 24/05/2018 à 18:22 - Mise à jour le 28/05/2018 à 09:09
© Yann COATSALIOU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Depuis mardi, un professeur de français du collège de Savigny-le-Temple, en Seine-et-Marne, entre dans l'établissement habillé en femme. Il a en effet entamé un processus de changement de genre. L'établissement à prévenu les élèves et leurs parents les ont appelé à respecter son choix.

Depuis mardi 22 un professeur de français du collège de la Grange du Bois de Savigny-le-Temple, en Seine-et-Marne, se fait appeler "Madame". Celui qui enseigne la langue de Molière aux élèves de 6e et 4e a en effet débuté un processus de changement de genre.

La principale de l'établissement a prévenu tous les élèves de l'établissement et fait parvenir un lettre à leurs parents pour les informer de ce changement. Elle les a aussi appelé à respecter son choix, comme l'a indiqué Le Parisien.

"À partir de mardi, le professeur de français sera habillé en femme. Monsieur B… entame un processus de changement de genre pour devenir une femme. Il aimerait être appelé Madame et non plus Monsieur", expliquait la missive envoyée aux parents d'élèves.

A voir aussi: SOS homophobie publie son rapport annuel et de nouveaux témoignages

Malgré tout, le personnel du collège s'attend à des actes répréhensibles de la part des élèves envers ce professeur. Il a été indiqué que de lourdes sanctions seraient prises dans les cas de discrimination à l'encontre de ce professeur de français.

La principale du collège a aussi assuré les élèves (et leurs parents) que son secrétariat, l'infirmière de l'établissement ou encore l'assistante sociale se tenaient à leur disposition s'ils ressentaient le besoin d'évoquer le sujet.

Officiellement, le professeur est toujours un homme au regard de l'état civil. Il est en effet aux balbutiements de sa transition.

Mais juste après l'annonce de ce changement de genre, le professeur a été la victime de nombreuses insultes transphobes sur les réseaux sociaux, Twitter notamment.

Son nom a même été dévoilé. La secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa a vivement condamné ces actes. La Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH) a procédé à des signalements contre les comptes qui ont dévoilé l'identité de ce professeur voulant devenir une femme.

"Les personnes trans méritent notre respect inconditionnel et ont strictement les mêmes droits que toute autre. Merci de votre vigilance pour elles", a tweeté Marlène Schiappa.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un professeur de français de Seine-et-Marne a entamé mardi un processus de changement de genre.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-