Savoie: il tue son chien à coups de hache et le brûle dans un bois

Savoie: il tue son chien à coups de hache et le brûle dans un bois

Publié le 13/04/2018 à 07:38 - Mise à jour à 07:44
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

En Savoie, un homme a été placé en garde à vue pour "agression et sévices graves sur un animal domestique" après avoir été surpris en train d'enterrer son chien dans un bois. Lors de son audition, il a avoué avoir tué l'animal à son domicile, à coups de hache.

Les faits sont sordides. Selon une information rapportée jeudi 12 par le Dauphiné Libéré, un homme a été placé en garde à vue pour "agression et sévices graves sur un animal domestique" après avoir été surpris en train d'enterrer son chien dans un bois. Les faits se sont produits mardi 10 à la lisière de Grignon (Savoie) aux alentours de 16h.

Lors de son audition, l'individu a avoué avoir tué l'animal à son domicile à coups de hache avant d'emmener son cadavre dans les bois afin de le brûler. Il a donc creusé un trou pour y enfouir les restes mais n'a pas pu terminer ce qu'il comptait entreprendre. Alertés, les gendarmes sont rapidement arrivés sur les lieux.

Toujours selon les informations du quotidien, l'homme a mis fin à la vie de son animal après être sorti de chez le vétérinaire. Pour le moment, on ignore la raison de cette visite médicale.

Lire aussi - Hautes-Pyrénées: des chiens aspergés d'acide, le maire porte plainte 

Comme le rappelle le site officiel de l'administration française, "la personne qui exerce publiquement ou non des sévices graves, ou de nature sexuelle, ou qui commet un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisés, ou tenu en captivité" encourt deux ans de prison et 30.000 euros d'amende. Le juge peut prononcer, à titre complémentaire, l'interdiction définitive ou provisoire de détenir un animal.

A noter qu'il faut contacter les autorités (gendarmerie, commissariat de police, services de la préfecture...), les services vétérinaires de la direction départementale de protection des populations ou une association de protection animale en cas de maltraitance.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En Savoie, un homme a tué son chien à coups de hache.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-