Scandale en Australie après la découverte d'un kangourou mort par balles et déguisé en léopard (photo)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Scandale en Australie après la découverte d'un kangourou mort par balles et déguisé en léopard (photo)

Publié le 28/06/2017 à 09:40 - Mise à jour à 10:05
©Scott Calleja/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En mai dernier, un kangourou mort, déguisé en léopard, muni d'une bouteille d'ouzo et assis sur une chaise a été retrouvé au bord d'une route près de Melbourne, dans le sud de l'Australie. Mardi, les autorités ont lancé un appel à témoin pour retrouver le ou les coupables.

Les membres du DELWP, une institution environnementale du comté de Victoria, dans le sud de l'Australie, ont lancé mardi 27 un appel à témoin un peu particulier. En mai dernier, un kangourou mort, vêtu d'une étole imprimée léopard, muni d'une bouteille d'ouzo, un alcool fort, et assis sur une chaise avait été retrouvé au bord d'une route située dans le nord-est de Melbourne, dans le sud du pays.

Selon l'enquêteur chargé de l'affaire, cité dans le communiqué du DELWP, "le kangourou a reçu au moins trois balles avant d'être mis sur la chaise", l'arme utilisée serait un petit calibre. Son équipe et lui-même ont publié mardi une photo du cadavre de l'animal, tel qu'il a été découvert pour demander des informations aux potentiels témoins.

Le cliché a choqué la population, "je suis dégouté par la description", a par exemple commenté un internaute sur le réseau social Twitter. Beaucoup espèrent que la ou les personnes qui ont commis cet actes seront retrouvées. Si elles le sont, elles risquent entre 7.500 et 36.000 dollars d'amende (soit entre 5.000 et 24.300 euros environ) ainsi qu'une peine de prison pouvant aller de six mois à deux ans pour avoir tué un animal sauvage et protégé. Un comportement "déplorable et immoral" pour Mike Sverns du DELWP.

"Cela a pris du temps pour mettre le kangourou dans cette position sur le côté de la route et nous sommes certains que quelqu'un a vu quelque chose vu l'emplacement et la circulation sur cette route principale", a-t-il commenté, persuadé que l'animal a été tué à un autre endroit puis transporté jusqu'à cette route. Les habitants des alentours de Mernda, Doreen et Yarrambat, dans villes dans la banlieue de Melbourne, sont donc invités à appeler un numéro spécial s'ils ont été témoins de quelque chose.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Tuer un animal sauvage et protégé peu valoir jusqu'à 24.300 euros d'amende et deux ans de prison en Australie.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-