Scène d'horreur en Haute-Garonne: une camionnette percute un groupe de cavaliers, 2 chevaux agonisent sur la route

Scène d'horreur en Haute-Garonne: une camionnette percute un groupe de cavaliers, 2 chevaux agonisent sur la route

Publié le 30/06/2017 à 18:26 - Mise à jour à 18:32
©30 Millions d'amis/Twitter
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un accident rare et particulièrement choquant s'est produit en Haute-Garonne jeudi 22. Une camionnette a heurté un groupe de cavaliers en promenade. Deux personnes ont été blessées et deux des destriers ont perdu la vie. Un vétérinaire est intervenu pour euthanasier l'une des bêtes.

Les faits sont terrifiants. Les médias locaux ont rapporté un sordide et peu commun accident de la circulation qui s'est déroulé jeudi 22 dans le département de la Haute-Garonne. Une voiture a en effet percuté de plein fouet un groupe de cavaliers. Deux personnes ont été blessées et deux chevaux sont morts dans d'atroces souffrances sur la route, laissant apercevoir, à ceux qui ont pu constater la scène, une vision de cauchemar.

Il était 22h45 environ sur la commune de Montbrun-Lauragais. Un groupe de six cavaliers va se retrouver heurté par un véhicule. Ils revenaient d'un marché  nocturne et portaient des gilets réfléchissants pour bien marquer leur présence quand le drame s'est déroulé.

D'après les premiers éléments de l'enquête de gendarmerie, c'est une camionnette qui a percuté le groupe. Elle était conduite par un homme de 34 ans visiblement ivre au moment des faits.

A la vitesse où le choc s'est produit, l'un des chevaux et son cavalier été projetés en l'air. S'écrasant sur la route, l'animal est visiblement mort sur le coup. Un autre cheval a été blessé, les pattes brisées par le véhicule. Ayant survécu au choc, il a agonisé dans d'atroces souffrances sur la chaussée. Il faudra attendre l'arrivée du vétérinaire, seul autorisé à pratiquer une euthanasie, pour mettre fin aux tourments de la malheureuse bête. Les deux cavaliers blessés ont, pour l'un plusieurs cotes cassées, et pour l'autre des plaies ayant nécessité six points de sutures. Les quatre autres cavaliers sont traumatisés par la scène effroyable dont ils ont été les victimes.

Et l'horreur ne s'arrêtera pas là malheureusement. Pendant trois jours en effet, les cadavres des trois chevaux morts resteront gisants sur la chaussée. Seul un équarisseur est en effet habilité pour prendre en charge la dépouille d'un animal de cette taille. Et aucun n'était disponible dans des délais plus courts.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une des bêtes est apparemment morte sur le coup, l'autre a été euthanasiée sur la route (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-