Seine-et-Marne: des agents de sécurité passés à tabac à coups de battes cloutées et matraques télescopiques

Seine-et-Marne: des agents de sécurité passés à tabac à coups de battes cloutées et matraques télescopiques

Publié le 29/05/2017 à 07:10 - Mise à jour à 07:15
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Il avait été refoulé le matin, il est revenu avec une vingtaine de comparses se venger le soir. Un groupe d'agresseurs a violemment attaqué vendredi les vigiles de la base de loisirs de Vaires-Torcy.

Les faits se sont déroulés vendredi 26 mais l'information n'a été connue que ce dimanche 28. Une dizaine d'agents de sécurité d'une base de loisirs de Seine-et-Marne ont été brutalement agressés par un groupe de vingt jeunes armés venus pour en découdre. Une altercation survenue plus tôt dans la journée est à l'origine du règlement de comptes.

Tout commence le matin de cette très chaude journée du pont de l'Ascension. Sur la base de loisirs de Vaires-Torcy, la journée s'annonce prometteuse. Un groupe de jeunes gens arrive. Problème: ils refusent de payer le tarif pour pénétrer sur les lieux: 5 euros. Ils sont alors refoulés par la sécurité, mais l'un d'eux l'annonce, il va revenir pour se venger.

Dans la soirée, ce même individu force les clôtures du parc, rentre sur les lieux et s'installe sur une butte visiblement en position d'attente. Repérés par la sécurité, les hommes en charge de la surveillance vont dans sa direction pour l'intercepter. Malheureusement, il s'agissait d'un stratagème: arrivés à sa hauteur, la dizaine d'hommes de la sécurité voient fondre sur eux une vingtaine d'assaillants armés de battes cloutées et de matraques télescopiques. Ils sont passés à tabac. Cinq agents finiront blessés et hospitalisés, dont l'un d'entre eux assez gravement touché à la tête.

Des faits qui deviennent de plus en plus fréquents sur les bases de loisirs en Ile-de-France. "Sur les douze îles de loisirs gérées par la région, nous remarquons une progression de la violence" admet d'ailleurs la collectivité locale qui souhaite pourvoir à terme armer ses agents de sécurité.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La base était très fréquentée le vendredi, entre pont de l'Ascension et grand soleil.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-