Seine-et-Marne: l'imam salafiste de Torcy suspendu par l'éducation nationale

Seine-et-Marne: l'imam salafiste de Torcy suspendu par l'éducation nationale

Publié le 13/04/2017 à 12:46 - Mise à jour à 12:58
© PATRICK KOVARIK / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Abdelali Bouhnik, professeur de mathématique au lycée Jean Moulin de Torcy, a été suspendu par l'Education nationale ce jeudi. Imam de la salle de prière de la ville, celle-ci a aussi été fermée, il est accusé d'inciter ses fidèles et ses élèves à pratiquer "un islam rigoriste" et à inciter au djihad.

Un professeur de mathématique du lycée Jean Moulin de Torcy, en Seine-et-Marne, a été suspendu de ses fonctions par l'Education nationale ce jeudi 13. Abdelali Bouhnik était aussi l'imam de la salle de prière de la ville, située rue Lingenfeld, et est accusé de "prêches ouvertement hostiles aux institutions, aux lois républicaines, à la laïcité ainsi qu'aux occidentaux, aux chiites et aux juifs, présentés comme des ennemis à combattre" selon l'arrêté préfectoral qui a ordonné la fermeture de la mosquée.

Ce professeur serait paradoxalement hostile à l'école républicaine et accusé de prosélytisme dans différentes écoles dans lesquelles il a enseigné selon certaines dénonciations de chefs d'établissements. Il aurait cherché à se rapprocher de ses élèves de confession musulmane pour "avoir une influence en tentant de s'imposer comme leur interlocuteur exclusif et de s'immiscer dans leur vie privée".

Au sein de la mosquée, il est accusé d'avoir"légitimé le djihad armé" et même d'avoir incité ses fidèles"à prier pour les djihadistes du monde entier afin de détruire les ennemis de l'islam en France et dans le monde". Plusieurs perquisitions, à son domicile mais aussi dans la salle de prière ont été menées par les forces de l'ordre.

Dans le lieu de culte, qui "constitue un lieu de référence influent de la mouvance salafiste, prônant un islam rigoriste, et représente, par les propos qui y sont tenus et par son influence, une menace grave pour la sécurité et l'ordre public", des ouvrages cautionnant les actes de violence comme la lapidation en cas d'adultère ont été retrouvés.

Abdelali Bouhnik nie tous les faits qui lui sont reprochés et évoque son arrestation comme "un coup de massue". Il compte d'ailleurs se rapprocher d'un avocat afin de "mettre au clair toutes ces accusations" selon La Marne.

Depuis le début de l'état d'urgence une mosquée a été fermée et une association musulmane a été dissoute dans le nord de la Seine-et-Marne selon le quotidien.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme a été arrêté mais nie toujours les faits.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-