Seine-et-Marne: le pédophile violait une handicapée mentale de 12 ans et diffusait les images en direct sur Internet

Seine-et-Marne: le pédophile violait une handicapée mentale de 12 ans et diffusait les images en direct sur Internet

Publié le 24/04/2017 à 12:54 - Mise à jour à 16:04
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme de 58 ans doit répondre à partir de ce lundi d'actes de pédophilie d'une cruauté inouïe. Il recevait chez lui une fillette de 12 ans retardée intellectuellement, et la violait en diffusant ces ébats criminels en direct via une webcam. Il risque 20 ans de prison.

Les policiers pensaient avoir arrêté un satyre amateur de masturbation devant des collégiennes, ils se sont retrouvés avec un violeur d’enfant, dans un contexte particulièrement glauque. Devant la cour d’assises de Melun, dans le département de la Seine-et-Marne, comparait à partir de ce lundi 24 un homme de 58 ans accusé d’avoir violée une handicapée mentale de 12 ans, et d’avoir diffusé les atroces images de son crime en direct sur Internet.

Les faits remontent à l’origine au 12 septembre 2014. Des jeunes filles scolarisées dans un collège de Bois-le-Roi se plaignent de la présence d’un pervers qui se caresse dans sa voiture garée devant le collège. La plaque d’immatriculation est relevée et l’individu, un célibataire sans enfant, est facilement identifié. Il est d’ailleurs déjà connu des services de police pour des affaires de mœurs.

Les forces de l’ordre décident malgré tout de lancer une perquisition à son domicile. Et ils vont découvrir l’horreur. L’homme en effet collectionne des images et des vidéos pédopornographiques le mettant en scène en train de violer une petite fille. Le bourreau de la fillette, âgée de 12 ans et déficiente intellectuellement, filmait les scènes avec son téléphone portable. Il se mettait aussi parfois en scène devant sa webcam, se diffusant en direct pour des Internautes qui suivaient les sévices en visioconférence.

Reste à savoir précisément comment la petite victime, qui résidait dans un foyer, s’est retrouvée à se rendre au domicile du pédophile présumé pour y subir ces outrages. Il encourt 20 ans de prison. Verdict mercredi 26.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le quinquagénaire pédophile risque 20 ans de prison.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-