Seine-et-Marne: un chef d'entreprise retrouvé mort dans son camion, une balle dans la tête

Seine-et-Marne: un chef d'entreprise retrouvé mort dans son camion, une balle dans la tête

Publié le 02/05/2018 à 08:32 - Mise à jour à 08:40
©Witt/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Mardi 1er mai, dans un petit village de Seine-Maritime, un homme de 41 ans a été retrouvé mort à bord de son véhicule, atteint par un tir dans la tête. La victime dirige une petite entreprise de terrassement et habite le secteur.

Que s'est-il passé mardi 1er mai au matin dans le petit village de Beauval-en-Caux en Seine-Maritime? Un homme a en effet été retrouvé mort au volant d'un véhicule utilitaire. Le malheureux avait reçu une cartouche, probablement d'un fuisl de chasse, dans la tête à travers son pare-brise.

Il était en effet 9h30 du matin dans le paisible village lorsqu'un couple passant à pied a fait la macabre découverte. Les deux témoins ont aperçu en effet un véhicule arrêté en plein champ et ont décidé d'aller voir de quoi il s'agit. Ils ont découvert alors l'horreur: au volant d'un camion-benne avec remorque, un homme de 41 ans gîsait, abattu à bord de son véhicule, une balle dans la tête et un éclat sur le pare-brise. Le pied de la malheureuse victime était d'ailleurs toujours appuyée sur l'accélérateur.

Une enquête en flagrance a été ouverte par le parquet de Dieppe et confiée aux hommes de la gendarmerie de Neufchâtel-en-Bray et à la section de recherche de Rouen. La victime a très rapidement été identifiée. Il s'agit d'un entrepreneur dirigeant une petite entreprise de terrassement et habitant dans le secteur.

Voir aussi: Il se tire une balle dans la tête devant sa compagne en rentrant d'une soirée en club libertin

Aucun autre détail n'a pour l'instant et communiquée, tant sur le profil d'un éventuel suspect et encore moins d'un mobile expliquant pourquoi cet homme a été abattu dans un véhicule professionnel ce matin du 1er mai.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les gendarmes enquêtent sur ce meurtre encore inexpliqué.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-