Seine-et-Marne: un groupe de filles interpellé après avoir pris un selfie sur les rails

Seine-et-Marne: un groupe de filles interpellé après avoir pris un selfie sur les rails

Publié le 28/04/2015 à 20:54 - Mise à jour à 20:57
©Chamussy/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AZ
-A +A

Le motif du retard n'est pas commun. Cinq adolescentes se sont allongées sur les voies pour se prendre en photo en Seine-et-Marne. Face à ce geste inconscient, les utilisateurs de la ligne E du RER ont dû patienter 87 minutes pour repartir.

Si bien souvent, les retards de trains sont dus à des accidents de voyageurs ou à des régulations de trafic, celui là a été occasionné par un… selfie. Le trafic de la ligne E du RER a ainsi été ralenti ce mardi après que cinq jeunes filles se soient allongées sur les voies pour se prendre en photo, en mode selfie.

Selon une source policière, les cinq camarades âgées d'une quinzaine d'années "se sont couchées sur les voies pour se prendre en photo au niveau du passage à niveau" qui coupe la départementale à la sortie d'Ozoir-la-Ferrière, petite ville située à une trentaine de kilomètres à l'est de Paris. Face à cette action, complètement insensée, des riverains ont aussitôt alertés la SNCF qui a été obligée de faire ralentir six de ses trains. Dans le RER, les utilisateurs ont du patienter 87 minutes pour repartir.

Après avoir été interpellés par la police ferroviaire, les jeunes filles ont été entendues au commissariat de Pontault-Combault, avant d'être relâchées dans la soirée. Bien qu'aucun accident n'ait eu lieu, la SNCF envisage tout de même de porter plainte. Elles seront convoquées ultérieurement devant un juge.

Cet incident, qui n'a fait aucun blessé, intervient une semaine après le choc entre un train de voyageurs et un poids lourd, au passage à niveau de Nangis, situé sur la même ligne que les voies où se sont allongées les adolescentes. Selon la compagnie nationale de chemin de fer, le train avait percuté l'arrière du camion immobilisé sur les voies. La collision avait fait trois blessés graves et sept légers. 

Auteur(s): AZ

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cinq adolescentes ont été interpellées après s'être pris en photo sur les rails, en Seine-et-Marne.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-