Seine-et-Marne: un lycéen poignardé par un camarade à la cantine

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Seine-et-Marne: un lycéen poignardé par un camarade à la cantine

Publié le 23/01/2018 à 17:03 - Mise à jour à 17:07
© JEFF PACHOUD / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un adolescent a été poignardé à deux reprises lundi à Avon en Seine-et-Marne, au sein même de son lycée, à la cantine. C'est un autre élève qui l'a agressé. Touché à la cuisse et au thorax, la victime a été transférée vers un hôpital parisien. Deux suspects ont été arrêtés.

Une violente bagarre a éclaté lundi 22 au service de midi, dans la cantine du lycée des métiers du social et de la santé Uruguay-France, situé à Avon (non loin de Fontainebleau) en Seine-et-Marne. Un adolescent de 17 ans en a poignardé un autre de 16 ans. Il l'a touché à deux reprises et l'a blessé au niveau du thorax et la cuisse.

Selon Le Parisien, qui a révélé l'information, la victime a été évacuée vers l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, sans que l'on en sache plus sur l'étendue de ses blessures.

Voir aussi: Marseille - deux adolescents poignardés dans la cour de leur lycée

L'auteur présumé des coups a été arrêté et placé en garde à vue. Un autre suspect, qui aurait pris part à la bagarre, a également été interpellé. Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de Fontainebleau.

Les raisons qui ont poussé ces adolescents à en venir aux mains n'étaient pour l'heure, ce mardi 23 après-midi, pas encore connues, ou plutôt communiquées par les autorités.

Plusieurs élèves témoins de ces scènes de violences ont été choqués et une cellule psychologique a été mise en place au sein même de l'établissement pour prendre en charge et écouter ceux qui en ressentiraient le besoin.

"C’est la première fois qu’un fait d’une telle gravité se produit au lycée Uruguay d’Avon", a réagi après les faits Marie-Charlotte Nouhaud, maire sans-étiquette d’Avon.

Selon elle, il s'agit "d'un épiphénomène". Pour rassurer les élèves comme leurs parents et le personnel du lycée, l'élue a décidé "de mettre la police municipale en renfort, autour du lycée, dès ce mardi matin".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Une violente bagarre a éclaté en plein réfectoire au lycée Uruguay-France à Avon en Seine-et-Marne. Un lycéen a été poignardé à deux reprises.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-