Seine-et-Marne: un père de famille poignardé à mort après le feu d'artifice

Seine-et-Marne: un père de famille poignardé à mort après le feu d'artifice

Publié le 15/07/2017 à 10:51 - Mise à jour à 10:53
©Morebyless/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans la nuit de jeudi à vendredi à Nangis (Seine-et-Marne), un père de famille a été poignardé à mort après s'être interposé entre plusieurs individus lors d'une altercation. Agé de 47 ans, l'homme, qui revenait du feu d'artifice, a reçu un coup de couteau mortel au niveau de la cuisse.

La soirée a viré au drame. Alors qu'il revenait du feu d'artifice, dans la nuit de jeudi 13 à vendredi 14 à Nangis (Seine-et-Marne), un père de famille a été poignardé à mort après s'être interposé entre plusieurs individus lors d'une altercation. Les faits ont eu lieu aux alentours de minuit. Agé de 47 ans, cet ancien employé de mairie a reçu un coup de couteau mortel qui lui a sectionné l'artère fémorale. En quelques minutes seulement, il a perdu beaucoup de sang et ce, malgré le point de compression qu'une personne lui avait fait.

Selon le frère de la victime, interrogé par Le Parisien, "les secours ont mis beaucoup de temps pour intervenir car les pompiers devaient être escortés par les gendarmes". Une mère de famille a d'ailleurs décrit au quotidien la tension qui régnait dans le quartier au moment du drame. "Il y avait des pierres qui pleuvaient de partout. Les gendarmes ont dû se déployer pour disperser plein de jeunes alors que la victime gisait dans son sang", a-t-elle notamment déclaré. Et il était finalement trop tard. Les secours n'ont pas réussi à sauver la victime, décédée des suites de ses blessures.

Suite à cette altercation mortelle, le maire de la ville, Michel Billout, a rendu hommage à cet homme "mort en accomplissant son devoir de citoyen". Reste désormais aux enquêteurs d'éclaircir les circonstances de ce drame et de retrouver le ou les agresseurs. Une enquête a alors été ouverte pour homicide et confiée aux gendarmes de la section de recherche de Paris. 

Selon les informations du site actu.fr, trois personnes d'une même famille seraient actuellement en garde à vue tandis qu'une quatrième personne, rouée de coups lors de cette altercation, serait hospitalisée. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme de 47 ans a été tué par arme blanche.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-