Seine-Maritime: elle tente de noyer sa petite fille dans un seau d'eau

Seine-Maritime: elle tente de noyer sa petite fille dans un seau d'eau

Publié le 12/01/2018 à 17:55 - Mise à jour à 18:05
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une petite fille de six mois et demi se trouvait ce vendredi après-midi à Mont-Saint-Aignan, en Seine-Maritime, dans un état préoccupant après que sa mère a essayé de la noyer dans un seau d'eau. Cette dernière, psychologiquement instable, a été placée en garde à vue.

Une mère de famille d'origine biélorusse, âgée d'environ 40 ans, et vivant à Mont-Saint-Aignan, près de Rouen en Seine-Maritime, a été placée en garde à vue ce vendredi 12 après-midi après avoir tenté de noyer son bébé de six mois et demi.

Selon le site d'actualités locales Paris-Normandie, la quadragénaire a appelé elle-même les secours après avoir plongé sa petite fille dans un seau d'eau pendant plusieurs minutes pour une raison encore inconnue.

Lire aussi: Gard - elle avoue avoir battu à mort son bébé, se sentant "dépassée"

L'enfant était en insuffisance cardiaque quand les sapeurs-pompiers ainsi qu'un véhicule du Samu sont arrivés. Ils l'ont immédiatement transporté vers le CHU de Rouen. Son état de santé était toujours jugé préoccupant ce vendredi en début de soirée.

La police a de son côté pris en charge la mère, qui a été placée en garde à vue. A l'arrivée des secours, elle a déclaré: "Je suis une tueuse". Considérée comme psychologiquement perturbée, elle devrait prochainement être examinée par un médecin, qui déterminera si elle était consciente de ce qu'elle faisait, et donc si elle est pénalement responsable.

A noter que cette mère de famille était seule à son domicile quand le drame s'est produit, et que la fillette maltraitée est enfant unique. Son conjoint, également d'origine biélorusse, était au travail, dans un restaurant qui se trouve dans le centre-ville de Rouen.

Une enquête a été ouverte et les policiers de la brigade de protection des mineurs ont été chargés de mener les investigations.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'état de santé de la petite fille, âgée de six mois et demi, plongée dans un seau d'eau par sa mère, est préoccupant.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-