Seine-Maritime: un bébé retrouvé dans une poubelle, la mère arrêtée un an plus tard

Seine-Maritime: un bébé retrouvé dans une poubelle, la mère arrêtée un an plus tard

Publié le 02/06/2017 à 10:55 - Mise à jour à 11:08
©Philippe Put/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une jeune femme encore mineure a été interpellée mercredi pour avoir laissé son bébé dans une poubelle près de Rouen quelques heures après avoir accouché. Cette arrestation intervient un an après les faits. Une enquête a été ouverte pour tentative d’homicide volontaire sur mineur de 15 ans.

Un an presque jour pour jour se sera écoulé entre la découverte du nouveau-né et l'arrestation de sa mère biologique pour tentative de meurtre. Le 30 mai 2016, un bébé était retrouvé dans une poubelle à Franqueville-Saint-Pierre, dans la banlieue de Rouen (Seine-Maritime). Il s'en était sorti vivant parce qu'une jeune fille avait entendu ses cris alors qu'elle s'apprêtait à jeter ses déchets. Elle avait alerté son entourage puis les secours.

Les pompiers avaient sorti l'enfant du conteneur enterré. Celui-ci -un garçon- n'avait que quelques heures et portait encore son cordon ombilical, ce qui semble accréditer la thèse d'un accouchement sauvage suivi d'un abandon. L'enfant en état d'hypothermie avait été transféré au CHU de Rouen et avait pu être sauvé. Il a par la suite été confié aux services d'aide sociale à l'enfance puis placé dans une famille.

Une enquête avait été ouverte par la gendarmerie locale, mais n'avait donné aucun résultat jusqu'au mercredi 31 mai dernier. Ce jour-là, les gendarmes ont interpellé la mère de l'enfant, identifiée grâce à son ADN et celui de son fils. Elle était mineure au moment des faits et l'est toujours. Ce qui ne l'empêche pas d'être l'objet d'une information judiciaire "du chef de tentative d’homicide volontaire sur mineur de 15 ans",  a indiqué à le procureur de la République de Rouen, Pascal Prache au site Normandie-actu qui révèle l'affaire.

On ignorait encore ce vendredi 2 la manière précise dont les gendarmes sont remontés jusqu'à la jeune femme. Elle a été placée en détention provisoire. Le bébé a été prénommé Théo.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'enfant avait pu être sauvé et a été prénommé Théo (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-