Seine-Maritime: une interpellation "sans violences" lui débloque les cervicales

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Seine-Maritime: une interpellation "sans violences" lui débloque les cervicales

Publié le 10/11/2018 à 11:27 - Mise à jour à 11:28
© Bertrand GUAY / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

La police nationale de la Seine-Maritime a dévoilé jeudi avoir reçu des chocolats de la part d'un homme interpellé quelques jours auparavant. Le mis en cause les remerciait de lui avoir débloqué le dos après son arrestation "sans violences".

Ils n'auraient peut-être pas dû s'en féliciter. Les policiers de Seine-Maritime ont publié un message sur leur compte Twitter qui a été partagé des milliers de fois jeudi 8. Depuis les internautes les pointes du doigt.

En effet, les policiers nationaux était très heureux de partager une photo d'une boite de chocolats, des Ferrero Rochers, offerte par un homme qu'ils avaient interpellé quelques jours plus tôt.

Déjà, remercier les policiers après avoir été arrêté a paru assez curieux aux nombreux internautes qui ont réagi à la photo. Mais c'est surtout l'explication des forces de l'ordre qui a surpris.

A voir aussi: Policiers à l'école - "Il faut que cette possibilité soit ouverte", dit Macron

"Son interpellation sans violences a  permis de débloquer une de ses vertèbres cervicales pour laquelle il souffrait depuis six mois", se félicitaient en effet les policiers sur le réseau social à l'oiseau bleu.

"Une dame de 83 ans et demi m'a remercié avec un Kinder Bueno le jour où je lui ai donner un high kick sans violence qui a permis de lui retirer la carie qu'elle avait au fond à droite de sa molaire préférée", a raillé un twittos qui n'a pas été le seul à se moquer de l'interpellation "sans violences" capable de remettre des vertèbres en place.

Certains, visiblement bloqués du dos, ont aussi demandé à être traité de la même façon tandis que d'autres se sont insurgés contre les violences policières.

La police nationale de Seine-Maritime n'a pas répondu aux attaques ce samedi et malgré la polémique, la publication n'a pas été supprimée.

A lire aussi:

Une vidéo montrant des policiers copieusement insultés suscite l'indignation

Essonne: les policiers escaladent un immeuble pour sauver un petit garçon

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un suspect a remercié les policiers après son arrestation: ils lui ont remis une vertèbre en place lors de l'intervention.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-