Seine-Saint-Denis: 150.000 euros de recette de kebabs braqués

Seine-Saint-Denis: 150.000 euros de recette de kebabs braqués

Publié le 20/07/2018 à 08:40 - Mise à jour à 08:43
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Des braqueurs ont volé la coquette somme de 150.000 euros mardi à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Ils s'en sont pris à un véhicule qui transportait les recettes de plusieurs restaurants kebab appartenant à des membres de la communauté turque.

Des hommes cagoulés ont attaqué une camionnette mardi 17 dans l'après-midi à Aulnay-sous-Bois. Celle-ci transportait les recettes de plusieurs restaurants kebabs du département dans une mallette.

Les voleurs se sont violement emparés des 153.905 euros présents dans le coffre en se livrant à des violences sur le conducteur de la camionnette et son passager.

Ils ont tout d'abord volontairement percuté le véhicule avant d'agresser physiquement les deux hommes qui se trouvaient à l'intérieur pour s'emparer de la recette. Le conducteur de la camionnette a été violement frappé au visage.

A voir aussi: Yvelines - un jeune de 14 ans se lance un défi et braque un kebab aux Clayes-sous-Bois

Souffrant d'une fracture de la mâchoire selon Le Parisien, il a été transporté à l'hôpital Robert-Ballanger d'Aulnay-sous-Bois. Le passager a été légèrement blessé mais son état n'a pas nécessité d'hospitalisation.

Après avoir mis la main sur le butin, les malfrats ont incendié le véhicule pour qu'aucune trace ne puisse permettre au enquêteurs de remonter à eux. Ils se sont ensuite enfuis à bord d'une Peugeot 308, retrouvée incendiée dans la rue des Petits-Ponts à proximité des lieux du braquage.

La police judiciaire de Seine-Saint-Denis a été chargée de l'enquête. Une source policière a déclaré à BFMTV que les malfrats étaient bien informés et organisés, ce qui laissait supposer que cette équipe avait "sans doute bénéficié de complices en interne car la camionnette n'a pas été ciblée par hasard".

A lire aussi:

Braquage de montres de luxe à Paris, un suspect recherché par la police

Salah Abdeslam - son frère Mohamed cerveau d'un braquage à Molenbeek

Cyberbraquage de banques à 1 milliard d'euros, le cerveau arrêté en Espagne

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des braqueurs ont volé la recette de plusieurs restaurants kebabs à Aulnay-sous-Bois.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-