Seine-Saint-Denis: ils se trompent de cible et battent à mort leur ami

Seine-Saint-Denis: ils se trompent de cible et battent à mort leur ami

Publié le 22/06/2018 à 14:50 - Mise à jour à 14:55
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un jeune homme de 23 ans est mort début juin à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) dans une rixe opposant deux bandes rivales de jeunes de cités. Il aurait été tué par ses propres amis qui, perturbés par l'obscurité, se sont trompés de cible et l'ont battu à mort.

Un jeune homme de 23 ans prénommé Dalil est mort dans la nuit du 5 au 6 juin, lors d'affrontements entre bandes rivales de jeunes des cités des 3.000 et de l'Europe à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Il a été poignardé à trois reprises dans le dos et frappé à coups de batte de baseball. Un coup de couteau lui a perforé le poumon et, hospitalisé dans un état critique, il a succombé à ses blessures le lendemain de sa prise en charge.

Selon le site Actu 17, les agresseurs de la victime étaient en réalité ses propres amis, qui ne l'ont pas reconnu et l'ont lynché à mort.

Des bagarres ont éclaté dans différents endroits ce soir-là, et la zone où se trouvait Dalil était plongée dans le noir, car l'éclairage public avait été saboté.

Lire aussi: affaire Théo - un an après, Aulnay entre oubli et tensions avec la police

Les forces de l'ordre ont pu identifier trois suspects et un quatrième s'est rendu de lui-même, poussés par d'autres camarades qui savaient qu'il avait pris part au lynchage.

Les quatre individus ont reconnu en garde à vue qu'ils n'avaient pas vu de qui il s'agissait à cause de l'obscurité. Deux d'entre eux ont été relâchés, et les deux autres (dont l'un a avoué les coups de couteau) placés en détention.

A l'origine de ses affrontements? Des vols de vélos d'enfants de 12 ou 13 ans, qui ont appelé leurs aînés pour récupérer leurs biens et les venger.

La police était au courant que ces groupes de jeunes avaient prévu d'en découdre. Un important dispositif d'intervention avait été mis en place, mais la majorité des rues où ont eu lieu les affrontements étaient plongées dans l'obscurité.

L'enquête de la police judiciaire se poursuit pour tenter d'identifier les autres individus qui ont participé à cette rixe géante. Mais aucune autre interpellation n'a eu lieu depuis.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un jeune homme de 23 ans a été tué par des amis qui ne l'ont pas reconnu, début juin, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-