Seine-Saint-Denis: un commerçant se fait torturer et voler 30.000 euros

Seine-Saint-Denis: un commerçant se fait torturer et voler 30.000 euros

Publié le 20/12/2017 à 10:41 - Mise à jour à 10:51
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Lundi soir, un commerçant de Seine-Saint-Denis a été torturé pendant plusieurs heures à son domicile de Clichy-sous-Bois sous les yeux de sa famille. Les agresseurs, au nombre de cinq ou six, lui ont volé 30.000 euros à son commerce.

Un cauchemar. Selon une information rapportée par Le Parisien, un commerçant a été torturé pendant plusieurs heures à son domicile de Clichy-sous-Bois sous les yeux de sa famille. Les faits se sont produits lundi 18 au soir aux alentours de 19h30. Cinq à six agresseurs ont pénétré à l'intérieur de la bâtisse, bâillonnant dans un premier temps la campagne de la victime, ses enfants et un proche qui se trouvait sur les lieux. 

Puis, le père de famille a été pris pour cible lorsqu'il a franchi le seuil de sa porte d'entrée. Mais contrairement aux autres, il n'a pas seulement été bâillonné mais a également fait l'objet de nombreux sévices. Toujours selon le quotidien, les agresseurs lui ont jeté de l'eau bouillante au visage et lui ont écrasé un doigt avec une pince et ce, pour qu'il leur donne le code du coffre de son commerce.

Après plusieurs heures de torture, le commerçant a finalement cédé. Deux des malfaiteurs ont donc pris la voiture familiale pour se rendre au commerce du père de famille à Villemomble pendant que les autres gardaient un œil sur les victimes. Arrivés sur place, ils ont dérobé 30.000 euros et se sont enfuis avec le butin. La voiture a quant à elle été retrouvée accidentée à quelques kilomètres du commerce, à Romainville.

A lire aussi - Besançon: jugé pour avoir torturé à mort un brocanteur, il risque la prison à perpétuité

Une enquête, confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis, a été ouverte pour extorsion, vol sous la menace d'armes à feu, séquestration et actes de torture et de barbarie en bande organisée. Pour le moment, les agresseurs sont toujours introuvables. Les victimes, en état de choc, ont toutes été hospitalisées. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un commerçant de Seine-Saint-Denis s'est fait torturer et voler 30.000 euros.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-