Seine-Saint-Denis: une collégienne met le feu aux cheveux d'une surveillante

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Seine-Saint-Denis: une collégienne met le feu aux cheveux d'une surveillante

Publié le 05/02/2019 à 16:15 - Mise à jour à 16:20
© Richard BOUHET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Depuis lundi 4, le enseignants du collège Jorissen de Drancy, en Seine-Saint-Denis, sont en grève. Vendredi 30 janvier, une jeune élève a utilisé un briquet pour mettre le feu aux cheveux d'une assistante d'éducation.

C'est la goutte d'eau pour le personnel enseignant du collège Jorissen de Drancy qui est en grève depuis lundi 4 après un nouvel incident. Vendredi 1er février, une jeune élève a mis le feu aux cheveux d'une surveillante à l'aide d'un briquet.

La victime n'a pas été blessée et n'a pas souhaité porter plainte selon Le Parisien. Mais le corps enseignant, choqué et fatigué, a décidé d'entrer dans une grève reconductible lundi à midi.

A voir aussi: Yvelines - poignardé devant son collège, un adolescent dans un état grave

"Ça fait plus de deux ans que le climat scolaire se dégrade. Depuis le début de l’année, il y a eu 25 conseils de discipline, avec une bonne moitié d’élèves qui ont été exclus. C’est du jamais-vu", a expliqué Pauline , enseignante d’histoire-géographie et représentante locale du syndicat SNES.

Les faits se sont déroulés vers 13h30 vendredi alors que les assistants d'éducation faisaient remonter les élèves en cours. Une adolescente a mis le feu aux cheveux de l'une des adultes présents.

"Elle ne fait pas partie des plus sages, mais ce n’est pas une élève qui pose problème. (…) Quand elle a vu que les flammes commençaient à prendre et que cela sentait le brûlé, elle a stoppé le feu avec ses mains".

L'élève a été suspendue et devra comparaitre en conseil de discipline prochainement. Au début du mois de décembre, le collège a été la cible de plusieurs départs de feux volontaires, commis par des élèves.

"Des incendies prémédités, des appels à acheter de l’alcool à brûler ayant circulé sur le réseau social Snapchat, dans un groupe comprenant une grosse trentaine d’élèves".

La quarantaine d'enseignants et d'assistants d'éducation se sont rendus lundi après-midi à la direction académique de Seine-Saint-Denis, à Bobigny, pour demander "des moyens supplémentaires".

"C’est un collège assez symptomatique de ce qui se passe dans le département, avec un taux d’encadrement des élèves qui ne cesse de baisser, on alerte la direction académique, mais les services rectoraux restent sourds", a regretté explique Grégory Thuizat, cosecrétaire du SNES-FSU 93.

A lire aussi:

A 12 ans, il menace la principale adjointe du collège avec une arme factice

A 14 ans, il menace le personnel de son collège avec un couteau

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'élève d'un collège de Drancy, en Seine-Saint-Denis, a mis le feu aux cheveux d'une assistante d'éducation.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-