Séisme de magnitude 6,1 entre l'Espagne et le Maroc

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Séisme de magnitude 6,1 entre l'Espagne et le Maroc

Publié le 25/01/2016 à 08:40 - Mise à jour à 08:59
©Marc Alex/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un séisme de magnitude 6,1 a frappé la Méditerranée ce lundi en fin de nuit, entre le Maroc et l'Espagne. Une seconde secousse de magnitude 5,3 a été enregistrée douze minutes plus tard. Il est peu probable qu'il y ait des victimes, a indiqué l'institut américain de géologie (USGS). Quant aux dégâts matériels ils ne semblent pas très graves.

Un séisme de magnitude 6,1 a eu lieu ce lundi 25 janvier en mer Méditerranée, entre le Maroc et l'Espagne, a annoncé l'institut américain de géologie (USGS). La secousse a été enregistrée à 5h22, heure de Paris, à 62 kilomètres au nord de la ville marocaine de Al Hoceïma et à 164 kilomètres au sud-est de Gibraltar. Douze minute plus tard, une seconde secousse d'une magnitude 5,3 a eu lieu. Les secousses ont été ressenties dans le sud de l'Espagne, notamment dans l'enclave espagnole de Melilla et dans la région de Malaga, ainsi que dans le nord du Maroc.

Il est peu probable qu'il y ait des victimes et des dégâts, a déclaré l'USGS dans sa première estimation de l'impact du tremblement de terre. Sur les réseaux sociaux, certains internautes cependant font état de quelques dommages, postant des photos illustrant gravats dans les rues ou des fissures dans les murs.

"Pour l'instant il n'y a que des dommages matériels et nous n'en avons pas détecté de très graves", a déclaré à la radio Cadena Ser Isidro Gonzalez, responsable municipal en charge de la Sécurité citoyenne à Melilla. "Il n'y a rien de très grave, certains immeubles hauts ont des fissures", a-t-il ajouté, évoquant aussi des effondrements de pans de façades et de balcon.

Les habitants de Melilla ont tout de même été effrayés par la force du séisme, qui a fait tanguer leur lit en fin de nuit. Beaucoup d'entre eux sont ainsi sortis en pyjama dans la rue, n'osant plus rentrer chez eux.

Par précaution, les autorités de la ville de Melilla ont décidé de ne pas ouvrir les écoles ce lundi afin de pouvoir réviser les installations.

Ce séisme survient alors qu'un tremblement de terre de magnitude 5,1 avait déjà touché la région jeudi 21, indique l'UGS. En février 2004, un séisme de magnitude 6,3 avait frappé Al-Hoceïma, faisant près de 630 morts et causant d'important dégâts matériel. La région est une zone à risque du fait de la rencontre entre les plaques tectoniques eurasienne et africaine. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le détroit de Gibraltar vu d'Espagne.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-