Elle filme son amie en train de se faire violer et diffuse la vidéo sur Snapchat

Elle filme son amie en train de se faire violer et diffuse la vidéo sur Snapchat

Publié le 04/09/2017 à 08:35 - Mise à jour à 08:39
©Lionel Bonaventure/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Fin août à Chicago, une femme a été violée pendant que son amie, visiblement complice du violeur, a filmé la scène et diffusé la vidéo sur Snapchat. La malheureuse victime n'a découvert la réalité qu'à son réveil en faisant le tour des réseaux sociaux.

L'histoire est sordide et montre également la face sombre des réseaux sociaux… ou du moins de l'utilisation qu'en font certains. Une femme de 36 ans a en effet été inculpée pour avoir visiblement incité un homme à violer l'une de ses amies, et à avoir diffusé sur l'application Snapchat la vidéo, le tout sur fond de jalousie.

Les faits se déroulent le 24 août à Chicago. Une jeune femme de 23 ans sort le soir avec son amie, une certaine Beth Rae Harris, 36 ans. Les deux femmes passent une soirée visiblement animée sur fond d'alcool et rencontrent un homme qui leur propose de participer à une soirée privée, ou là encore l'alcool sera de mise. Les deux femmes finissent alors par rentrer au domicile de Beth Rae Harris, où la victime finira par sombrer dans l'inconscience.

Au petit matin, cette dernière se réveille entièrement nue et sans souvenir de la fin de sa soirée. Rentrant chez elle, elle fait le tour des réseaux sociaux pour essayer de comprendre ce qu'il s'est passé. Et va découvrir l'horreur. Sur Snapchat, elle tombe en effet sur une vidéo la montrant en train d'avoir une relation sexuelle non consentie –elle est en effet visiblement inconsciente– et découvre que c'est son "amie" qui a filmé et posté la scène, la rendant potentiellement visible par les autres utilisateurs du réseau social.

La victime, dont on ne connaît pas l'identité (celle de l'homme n'a pas été dévoilée non plus), a alors immédiatement porté plainte. La police n'aura guère de mal à comprendre ce qu'il s'est passé. Reste à connaître avec exactitude les raisons pour lesquelles Beth Rae Harris a commis un acte aussi cruel et à vérifier, d'après les médias locaux, si elle n'a pas incité d'autres hommes à violer la victime. Les deux femmes se seraient visiblement disputées dans la soirée à propos d'un autre homme, ce qui aurait poussé la trentenaire à se venger de manière atroce sur la victime.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La victime a réalisé en rentrant chez elle qu'une vidéo de son viol était disponible sur Snapchat.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-