SNU: 26 jeunes font un malaise lors d'une cérémonie à Evreux (vidéo)

SNU: 26 jeunes font un malaise lors d'une cérémonie à Evreux (vidéo)

Publié le 19/06/2019 à 14:25 - Mise à jour à 14:33
© FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La forte chaleur de mardi 18 a provoqué des malaises chez une vingtaine de jeunes engagés dans le Service national universel à Evreux dans l'Eure. Ils étaient resté moins d'une heure en plein soleil.

Pour eux, le Service national universel commence mal. Plus d'une vingtaine de jeunes ont fait un malaise devant la mairie d'Evreux (Eure) mardi alors qu'ils participaient à une cérémonie à l'occasion de la commémoration du 18 juin et de l'inauguration d'une statue du général de Gaulle.

Comme l'explique France Bleu Normandie, 26 jeunes, qui effectuent depuis dimanche à Evreux leur Service National Universel ou sont Cadets de la Défense, ont été pris de malaise, selon les chiffres de la préfecture, en moins d'une heure de cérémonie. Les pompiers avaient évoqué le chiffre de 29 jeunes.

Les malaises auraient été provoqués par la température qui régnait durant ce chaud après-midi (31°C). Chaleur réverbérée par les pavés de granit du parvis de la mairie qui a provoqué "un puit de chaleur".

Voir - Le Service national universel, projet cher à Macron, démarre dimanche, à petite échelle

"Ces jeunes ont été rapidement pris en charge par les pompiers, puisque très rapidement une quinzaine de pompiers sont venus, ainsi qu'un véhicule du SAMU. Et la police municipale nous a beaucoup aidé. Ces jeunes ont été réhydratés rapidement et ont rapidement retrouvé la forme. Ce matin ils vont mieux et ont pu reprendre leur cursus de SNU", explique le directeur de cabinet du Préfet de l'Eure, Arnaud Gillet.

"Deux ou trois ont été plus sérieusement touchés, dont l’un a dû être évacué", a précisé le maire de la ville, Guy Lefrand.

Le SNU est une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. Un secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer, Gabriel Attal, a été nommé en octobre 2018 pour piloter ce projet.

Pour cette première édition, à échelle réduite, 2.000 volontaires de 15 ou 16 ans ont été sélectionnés sur 4.000 candidats, dont 50 en situation de handicap.

Lire aussi:

Uniforme du SNU: bleu marine, deux cocardes et une casquette

A Tourcoing, les jeunes "appelés" de 13 départements entament leur Service national universel

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La forte chaleur de mardi 18 a provoqué des malaises une vingtaine de jeunes engagés dans le Service national universel.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-