Son chien dévore des mouchoirs et des sous-vêtements, le chasseur le tue

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Son chien dévore des mouchoirs et des sous-vêtements, le chasseur le tue

Publié le 19/09/2018 à 18:46 - Mise à jour à 18:57
© PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un chasseur originaire de Solesmes a abattu son chien avec un fusil car ce dernier avait dévoré des mouchoirs en papier et des sous-vêtements à son domicile en son absence, début septembre.

L'homme a été découvert pataugeant dans une mare de sang. Un chasseur, résidant à Solesmes dans le Nord, est accusé d'avoir tué son chien d'un coup de fusil pour un motif particulièrement futile dimanche 9 septembre dernier.

L'individu a été interpellé par la gendarmerie, prévenue par des voisins qui avaient entendu les détonations.

Lire aussi - Limoges: un chasseur de faisan blesse grièvement une fillette de 10 ans

"Des voisins qui ont entendu une déflagration puis des hurlements ont aussitôt composé le 17. Après avoir pénétré dans la maison, les gendarmes découvrent un homme armée d'une carabine à la main. Ainsi qu'un jeune chien de chasse mort dans une mare de sang", ont fait savoir les forces de l'ordre sur leur compte Facebook.

Et d'ajouter: "Interpellé, le propriétaire du chien explique ne pas avoir supporté le comportement de son animal de compagnie qui pendant son absence avait dévoré des mouchoirs en papiers et des sous-vêtements".

L'homme a été placé en garde ç vue et devra répondre de ces actes devant le tribunal de police de Cambrai. Il est poursuivi pour atteinte volontaire à la vie d’un animal domestique qui l'expose à une peine de 1.500 euros d'amende (3.000 en cas de récidive). La SPA s'est protée partie civile dans le dossier.

A noter que les armes à feu qui se trouvaient à son domicile lors de l'intervention des militaires, soit 8 fusils de chasse, ont été saisies et placées sous scellées.

Voir:

Lot-et-Garonne: un chasseur a le bras arraché lors d'un accident de tir

Macron d'accord pour diviser par deux le prix du permis de chasse, selon le président des chasseurs

Savoie: le chasseur qui a tué quatre ânes jugé ce jeudi

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un chasseur originaire de Solesmes a abattu son chien avec un fusil pour un motif futile.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-