Seine-Saint-Denis: son fils est hospitalisé, elle est contrainte de dormir par terre à l'hôpital

Seine-Saint-Denis: son fils est hospitalisé, elle est contrainte de dormir par terre à l'hôpital

Publié le 12/02/2018 à 07:49 - Mise à jour à 07:58
©Swoan Parker/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans les colonnes du "Parisien", une mère de famille, dont le fils a dû être hospitalisé, a raconté mardi les conditions difficiles dans lesquelles elle une passé une nuit au sein de l’hôpital Delafontaine à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Pour elle, c'est "inadmissible".

Elle a fait part de sa colère. Mardi, dans les colonnes du Parisien, une mère de famille, dont le fils a dû être hospitalisé, a raconté les conditions difficiles dans lesquelles elle a passé une nuit au sein de l’hôpital Delafontaine à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Les faits ont eu lieu en janvier dernier. Lorsque son fils a été admis dans le centre hospitalier, les infirmières lui auraient alors conseillé de rester dormir à l'hôpital pour surveiller son petit: "Forcément, je suis restée! C'est la culpabilité de la mère qui a parlé".

Mais la jeune maman ne s'attendait probablement pas à un tel traitement. Sur place, aucun lit de disponible. Le personnel lui aurait seulement proposé un drap et une couverture posés à même le sol: "J’ai regardé les infirmières en leur disant: +c’est pas possible, je ne vais pas dormir par terre!+", a-t-elle raconté au quotidien précisant s'être sentie comme un "animal". "Il faisait froid, je n'ai dormi qu'une heure avec mon manteau", a-t-elle ajouté.

D'après ses dires, d'autres familles étaient exactement dans la même situation qu'elle. Une situation qu'elle a visiblement du mal à admettre. "Je me suis levée avec un mal horrible au dos. Au réveil, je leur ai dit que c’était inadmissible", a-t-elle expliqué précisant qu'elle ne comprenait pas que l'hôpital "ne mette pas à disposition au moins un tapis de sol ou un matelas! C'est pas ça qui coûte cher. Il n'est pas normal que les parents continuent à être accueillis dans des conditions pareilles. Les toilettes sont en dehors du service pédiatrie. Il n’y a pas de douches. Pour ceux qui restent plusieurs jours, impossible de se laver".

Lire aussi - Mal manger à l'hôpital n'est pas une fatalité, malgré la diète budgétaire

Suite à son récit, le syndicat Sud santé sociaux a réagi expliquant que cette situation n'était pas nouvelle. "Ça fait des années que ça dure. On a fait remonter le problème à de nombreuses reprises", a assuré le délégué Stéphane Degl’Innocenti. Et d'ajouter: "L’exemple de cette dame démontre que l’hôpital n’a plus les moyens d’offrir des services de qualité". 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une maman a été contrainte de dormir par terre dans un hôpital de Seine-Saint-Denis.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-