Sophie Lionnet: le couple suspecté du meurtre de la jeune fille au pair devant la justice

Sophie Lionnet: le couple suspecté du meurtre de la jeune fille au pair devant la justice

Publié le 12/12/2017 à 08:09 - Mise à jour à 08:11
© NIKLAS HALLE'N / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Sabrina Kouider et Ouissem Medouni, le couple de Français suspecté du meurtre de Sophie Lionnet, la jeune fille au pair de 21 ans qu'ils employaient, sont ce mardi devant la justice britannique pour plaider leur cause et préparer leur procès qui débutera en mars 2018.

Sabrina Kouider et Ouissem Medouni, un couple franco-algérien établi en Angleterre, sont ce mardi 12 devant la justice britannique. Ils comparaissent pour plaider coupable ou non coupable dans l'affaire du meurtre de Sophie Lionnet, la jeune fille au pair de 21 ans qui travaillait pour eux, et qui a été retrouvée morte, le corps calciné, dans leur jardin le 20 septembre dernier à Londres.

En anglais, c'est ce que l'on appelle "plea and trial preparation hearing", une séance devant un tribunal qui permet de préparer un procès (qui débutera dans le cas présent le 19 mars 2018).

Selon Maître Sahand Saber, avocat pénaliste au barreau de Paris, cité par Le Figaro, c'est une étape cruciale: "En droit britannique, la procédure de jugement n'est pas la même selon que l'accusé plaide coupable ou non coupable".

Voir aussi: inculpée pour le meurtre de Sophie L., Sabrina K. clame son innocence

Si les accusés, inculpés pour meurtre dès le 26 septembre, répondent "coupables" après l'énoncé des chefs d'accusation, le tribunal devra préparer son jugement et débattre des peines encourues.

S'ils répondent "non coupables" (et c'est probable, au moins pour Sabrina Kouider qui a toujours clamé son innocence), "les avocats et le juge discuteront ensemble des détails de la préparation du procès". Et s'ils sont finalement reconnus coupables, ils encourent la perpétuité.

Cette première étape devant la justice pourrait aussi apporter un début de réponse à la famille de Sophie Lionnet, dont la dépouille n'a toujours pas été enterrée en France.

Ses proches attendent de pouvoir l'enterrer et faire leur deuil. Pour lui offrir des obsèques dignes de ce nom, une cagnotte a été ouverte en ligne sur le site Leetchi. Ce mardi matin, près de 4.000 euros avaient été récoltés.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Sophie Lionnet, 21 ans, jeune fille au pair à Londres, a été retrouvée morte, son corps calciné, dans le jardin du couple qui l'employait.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-