Soupçons de pédophilie: une enquête en cours après des images glaçantes

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Soupçons de pédophilie: une enquête en cours après des images glaçantes

Publié le 19/04/2019 à 10:46 - Mise à jour à 11:07
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Depuis mercredi 17, une vidéo circule montrant une fillette que son père vient chercher à l'hôpital en train de hurler, suppliant le personnel de ne pas la laisser partir avec l'homme qui "pose son sexe" sur le sien. L'authenticité des faits est très difficile à confirmer mais la ministre de la Santé Agnès Buzyn a décidé de réagir

Les images sont terrifiantes et sont rapidement devenues virales même si le contexte exact est très difficile à appréhender avec certitude. Une vidéo diffusée mercredi 17 montre en effet une chambre d’hôpital en Martinique (le nom de l’hôpital n’est pas précisé) où une fillette (invisible à l’image) de neuf ans nommée Lily-Rose hurle de manière hystérique lorsque son père vient la chercher pour la sortir de l’établissement.

Au début des images, des mots glaçants sont clairement audibles: "Je ne veux pas le voir. Je ne veux pas qu’il pose son sexe sur mon sexe". La police judiciaire a décidé d’ouvrir une enquête. la vidéo est visible sur ce lien, attention cependant les images sont choquantes.

Il est cependant difficile de connaître le vrai du faux, pour l’instant, et cela malgré les nombreux commentaires sur les réseaux sociaux. D’après les premiers éléments dévoilés par le procureur de la République, les parents de la fillette sont séparés et la garde de l’enfant se fait dans une situation conflictuelle. En 2015, la mère a été condamné pour ne pas avoir respecté le droit de visite du père. Le procureur confirme aussi à la RCI un détail troublant: une plainte avait été déposée par la mère contre le père pour attouchements sur l’enfant. "Simplement ces faits ont été classés sans suite - classement sans suite qui n’a pas été contesté par qui que ce soit" explique le magistrat.

L’enfant a finalement été remise au père (dont on ignore s’il s’agit ou non de l’homme barbu visible sur la vidéo) qui venait la chercher pour prendre l’avion avec elle. Contacté par le magazine Marie-Claire, une témoin de la scène explique que la fillette, malgré ses hurlements, a bien été remise à son père: "On lui a enlevé la perfusion aujourd’hui et son père a débarqué aussitôt à l’hôpital pour prendre l’avion ce soir. Lily est partie avec son père, encadrée de policiers (…) Sa mère était en larmes, tenant à la main deux sacs de peluches à sa fille, impuissante".

Element supplémentaire tendant à crédibiliser les images, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a réagi jeudi 18 sur les réseaux sociaux assurant que "face aux images, chacun veut comprendre les circonstances de ces cris glaçants. Une enquête est en cours, nous sommes mobilisés".

Lire aussi: Pédophilie et libertinage: un couple et un médecin arrêtés à Poitiers

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une enquête a été ouverte.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-