Soupçons de pédophilie: une institutrice et un policier arrêtés dans la région de Lens

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Soupçons de pédophilie: une institutrice et un policier arrêtés dans la région de Lens

Publié le 16/11/2017 à 11:27 - Mise à jour à 11:38
© FRED DUFOUR / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un couple de quadragénaires, une institutrice et un policier, ont été interpellés en septembre dernier dans le cadre d'un signalement d'Europol. Les deux suspects originaires de la région de Lens sont soupçonnés de pédophilie et de détention d'images pédopornographiques.

Un couple de quadragénaires a été interpellé le 26 septembre dernier par les policiers de Lens dans le cadre d'un signalement d'Europol. L'institutrice et le policier faisaient partie des cibles identifiées par l'organisation européenne parce qu'ils détenaient et diffusaient des images à caractère pédopornographique.

Sur des années, le policier aurait accumulé des photos avec des mineurs étrangers dans des mises en scène pornographiques. Un autre ordinateur, crypté celui-ci, a été découvert: ses données devront être analysées. Les enquêteurs ont repéré son adresse IP et se sont aperçus que le couple était habitué aux voyages en Thaïlande et au Cambodge où il aurait fait appel à des prostituées mineures.

Selon La Voix du Nord, le policier était conscient d'avoir de sérieux penchants pédophiles. Il avait même songé à se faire soigner sans jamais franchir le pas. L'homme a été mis en examen puis écroué et placé en détention provisoire.

A voir aussi: Polémique: pour repérer les pédophiles, la police gère elle-même et alimente un site d'images pédopornographiques

Sa femme, maîtresse dans une classe de CP, a assuré qu'elle avait eu ses comportements déviants par amour pour son conjoint. Son compagnon avait d'ailleurs l'habitude de lui envoyer par message des photos pédopornographiques alors qu'elle était au travail. Mise en examen, elle a cependant été relâchée bien qu'elle n'ait plus le droit d'exercer.

En outre, l'IGPN et la police judiciaire de Lille ont été saisis. Les collègues du suspect devront être entendus. Selon les informations du quotidien, ils ont été très surpris d'apprendre les agissements de leur camarade.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le couple était un adepte de tourisme sexuel.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-