Strasbourg: des patients victimes de brûlures après une prise de sang

Strasbourg: des patients victimes de brûlures après une prise de sang

Publié le 10/10/2018 à 20:51 - Mise à jour à 20:52
© BERTRAND LANGLOIS / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une dizaine de patients d'un laboratoire médical strasbourgeois ont été victimes de brûlures au troisième degrés après une prise de sang. De la soude pourrait avoir été appliqué à la place de l'alcool lors de la désinfection des bras des patients.

Etonnée d'avoir un hématome noir et très douloureux dans le creux du bras après une prise de sang, elle a donné l'alerte samedi 6. Cette patiente d'un laboratoire d'analyses médicales de Starsbourg s'est vite rendu compte qu'elle n'était pas la seule à souffrir de la sorte: en tout une dizaine de patients ont été admis au CHU  de la ville pour les mêmes maux.

Une enquête judiciaire a été ouverte pour comprendre comment ses patients, qui ont tous subi une prise de sang, se sont retrouvés avec des brûlures au troisième degrés sur le bras.

L'hypothèse la plus probable selon les enquêteurs est la suivante: "on s'oriente vers une substitution de l'alcool par de la soude dans le produit qui a servi à la désinfection des bras des patients", a expliqué Pascal Wittersheim, responsable du laboratoire de la Gravière, aux Dernières nouvelles d'Alsace.

A voir aussi: Dépister la trisomie par prise de sang pour rassurer les femmes enceintes

Les flacons ont été immédiatement remplacés et toutes les personnes concernées ont été contactées afin qu'elles soient soignées.

Pas moins de quatre plainte ont d'ores et déjà été déposées auprès de la police et les enquêteurs sont maintenant chargés de découvrir si ce remplacement brûlant était intentionnel ou non.

Le laboratoire de son côté est formel: "c'est une erreur humaine de manipulation". "Il n’y avait pas le bon produit dans le bon flacon. Mais c’est l’enquête de police qui pourra exactement expliquer ce qui s’est passé".

A lire aussi:

Bientôt une prise de sang pour détecter le cancer

Seine-Maritime: une fillette de 4 ans pique des enfants avec une aiguille

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une dizaine de patients ont été brûlés: de la soude avait remplacé l'alcool pour leur prise de sang.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-