Strasbourg: des restes humains de la collection de l'horreur d'August Hirt, un médecin nazi, découvert à la fac

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Strasbourg: des restes humains de la collection de l'horreur d'August Hirt, un médecin nazi, découvert à la fac

Publié le 11/07/2017 à 12:36 - Mise à jour à 12:52
© OLIVIER LABAN-MATTEI / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'université de Strasbourg a annoncé lundi qu'une commission d'enquête avait mis la main sur du matériel ayant appartenu à August Hirt, un médecin nazi ayant sévi dans la ville alsacienne lors de la Seconde Guerre mondiale. Des restes humains appartenant à des juifs gazés ont été découverts confirmant les expériences atroces qui se sont sans doute produites derrière les murs.

La trouvaille, glaçante, rappelle les horreurs que la faculté de Strasbourg a abrité pendant la Seconde Guerre mondiale. L'université a annoncé lundi 10 que des boîtes ayant appartenu à August Hirt, un médecin nazi exerçant à Strasbourg lors de l'annexion de l'Alsace, ont été découvertes dans les locaux de la fac.

A l'intérieur de celles-ci (il y en avait une vingtaine), des "préparations anatomiques" (autrement dit des restes humains) et pas moins de 160 thèses de médecine restées jusque-là inconnues. Autant de témoignages des atrocités qui se sont perpétrées dans l'enceinte de la fac entre 1941 et 1944, période lors de laquelle August Hirt était présent.

D'après l'état des connaissances historiques, 86 juifs gazés au camp de Struthof ont été disséqués dans les locaux de la fac par une équipe de chercheurs venue remplacer les enseignants et les étudiants de l'université de Strasbourg qui se sont réfugiés pour la plupart à Clermont-Ferrand.

Une commission historique indépendante présidée par deux professeurs de Berlin et d'Oxford (Royaume-Uni) doit encore certifier ces découvertes et s'assurer que l'ensemble des objets découverts datent bien de la période. Certains prélèvements seraient plus anciens et remonteraient en effet à 1931.

La commission s'est penchée sur le cas de Strasbourg suite à la publication en 2015 d'un livre de l'animateur Michel Cymes Hippocrate aux enfers où il affirmait dans cet ouvrage qu’il restait des victimes juives dans les locaux de l’université.

August Hirt est resté tristement célèbre dans l'histoire médicale pour sa collection de squelettes qu'il a souhaité constituer via les camps d'extermination où des victimes étaient sélectionnés pour leurs caractéristiques physiques particulières présumées. Ayant dû fuir de Strasbourg où une partie de sa famille a été tuée lors d'un bombardement allié en 1944, August Hirt s'est suicidé en Allemagne en 1945.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




August Hirt souhaitait notamment se constituer une collection de squelettes (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-