Strasbourg: un fonctionnaire de police se suicide dans les locaux d'un commissariat

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Strasbourg: un fonctionnaire de police se suicide dans les locaux d'un commissariat

Publié le 25/08/2015 à 08:29 - Mise à jour à 08:45
©Arthur Lombard/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): BA

-A +A

Un policier soupçonné d'avoir téléchargé des images à caractère pédopornographique s'est donné la mort lundi dans un commissariat de Strasbourg (Bas-Rhin) avec l'arme de service de son ancien chef de service.

Un policier soupçonné d’avoir téléchargé des photos à caractère pédopornographique s’est suicidé lundi 24 août dans les locaux de son ancien commissariat de Strasbourg (Bas-Rhin).

Ce père de famille de 35 ans a été repéré au cours d’une enquête internationale et placé en garde à vue pour être entendu sur les faits qui lui étaient reprochés par l’IGPN (l’Inspection générale de la police nationale), la police des polices. Selon France Bleu Alsace, une perquisition aurait eu lieu à son domicile et plusieurs images à caractère pédopornographique auraient été découvertes. L’homme avait ensuite été relâché et avait repris son travail.

Mais alors qu’il avait été muté dans un nouveau service de la Direction de la sécurité publique du Bas-Rhin, le fonctionnaire de police s’est rendu dans son ancien commissariat situé dans le quartier du Neuhof à Strasbourg dans l’après-midi de lundi 24 août, s’est emparé de l’arme de service de son ancien chef et s’est tiré une balle dans la bouche selon Le Parisien.

Ce drame intervient après le suicide d’un fonctionnaire de la BAC le 6 juillet dernier, qui s’était donné la mort avec son arme de service au 4e étage de l’hôtel de police de la Direction départementale de la sécurité publique de Créteil. L’homme âgé de 40 ans avait laissé un message poignant à ses collègues: "je souhaite bien du courage aux collègues, on fait un métier difficile… La police m’a tué".

Auteur(s): BA


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un policier s'est suicidé dans son ancien commissariat à Strasbourg.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-