Stupéfiants: 1,4 tonne de résine de cannabis et d'herbe saisie par les douaniers à la frontière franco-espagnole

Stupéfiants: 1,4 tonne de résine de cannabis et d'herbe saisie par les douaniers à la frontière franco-espagnole

Publié le 07/02/2017 à 16:39 - Mise à jour à 16:53
©Martijn/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

1.200 kg de résine de cannabis et 200 kg d'herbe ont été saisis vendredi par des policiers français postés à la frontière avec l'Espagne. La drogue était dissimulée dans un camion censé rejoindre les Pays-Bas.

Les douaniers d'Hendaye ont indiqué dans un communiqué publié ce mardi 7 avoir saisi 1,2 tonne de cannabis et 200 kg d'herbe vendredi 3 février dans un véhicule qui se trouvait au poste frontière franco-espagnol de Biriatou, dans les Pyrénées-Atlantiques.

Le communiqué explique qu'un chien utilisé pour la détection de stupéfiants a donné l'alerte lorsque les douaniers ont examiné le chargement du camion en provenance d'Espagne et à destination des Pays-Bas. Les sacs renfermant la résine de cannabis et l'herbe se trouvaient dans un imposant caisson métallique caché dans le véhicule. Ce dernier était enfoui sous trois machines enveloppées de film plastique et disposées sur des palettes. Des équipements "fictifs" et de "façade" censés tromper les douaniers. En s'approchant, le chien a immédiatement signifié son intérêt pour l'appareil le plus proche de lui. Cette fausse marchandise figurait sur de faux documents que le chauffeur, seule personne à bord du véhicule, a présenté aux agents des douanes lors du contrôle disant devoir les acheminer jusqu'aux Pays-Bas.

La valeur totale de la drogue est "estimée à 8,7 millions d'euros sur le marché illicite de la vente au détail de stupéfiants", selon les douanes. Une source proche du dossier a indiqué que "le camion et le chauffeur sont d'une nationalité d'un pays d'Europe de l'Est", sans donner plus de précisions. L'enquête a été confiée à la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) dans la criminalité organisée de Bordeaux.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La drogue devait être acheminée jusqu'au Pays-Bas.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-