La police l'arrête pour des viols sur une jument dans son écurie, il récidive juste après avoir été relâché

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

La police l'arrête pour des viols sur une jument dans son écurie, il récidive juste après avoir été relâché

Publié le 24/08/2017 à 13:24 - Mise à jour à 13:32
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En Suisse, jeudi 10 août, un homme de 19 ans a été arrêté par les forces de l'ordre du canton de Thurgovie pour avoir à plusieurs reprises violé une jument dans son écurie. Après avoir été relâché, il a immédiatement récidivé.

C'est le journal suisse 20 Minutes (déclinaison locale du gratuit également distribué en France) qui évoque cet étrange fait divers, particulièrement sordide. Le média rapporte en effet qu'un zoophile violeur de cheval a récidivé immédiatement après avoir été arrêté par la police locale qui l'avait appréhendé après de premiers abus sexuels sur un équidé.

Les faits se déroulent à Basadingen, dans le canton de Thurgovie dans le nord du pays. Un éleveur local s'étonne du comportement étrange de l'un de ses chevaux, et de la découverte d'une bouteille d'eau dans l'écurie montrant qu'un intrus s'était introduit dans les lieux. Visiblement, l'éleveur avait une idée de ce qu'il avait pu se passer mais n'osait pas imaginer le pire. Il a donc installé un appareil de captation d'image (le média ne précise pas s'il s'agissait d'un appareil photo ou d'une caméra) et découvre alors l'horrible réalité lors d'une nouvelle visite de l'intrus.

Les images montrent en effet un jeune homme de 19 qui rentre dans l'écurie et qui agresse sexuellement une jument en la sodomisant. Identifié par les images, le tout jeune satyre est arrêté le jeudi 10. Aux policiers, il livre une justification ahurissante pour expliquer sa perversion: les femmes le fatiguant trop, il préfère se "rabattre" sur les équidés, plus à son goût.

Les policiers le relâchent alors. Et quelques heures plus tard… le suspect aurait recommencé à violer le même cheval.

La justice du canton a décidé de s'emparer sérieusement de l'affaire et a ouvert une enquête pour cruauté sur un animal. Le bureau du procureur de Thurgovie a tenu cependant à expliquer pourquoi le jeune zoophile a été libéré la première fois: les actes sexuels sur les animaux, s'ils sont interdits en Suisse, ne sont pas sanctionnés d'une peine de prison et selon la loi locale, il est interdit de détenir plus de 24 heures au poste un homme suspecté de ce type de faits. En France, des actes similaires, s'ils sont avérés, peuvent être sanctionnés d'une peine de deux ans de prison.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le jeune homme a violé à plusieurs reprises l'animal (illustration).

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-