Sury-le-Comtal: deux frères interpellés après avoir laissé leur victime dans le coma et défiguré

Sury-le-Comtal: deux frères interpellés après avoir laissé leur victime dans le coma et défiguré

Publié le 20/07/2017 à 12:25 - Mise à jour à 12:29
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Samedi soir, un homme a été retrouvé par la police alors qu'il gisait dans une flaque de sang à Sury-le-Comtal, dans la Loire. Deux frères soupçonnés d'être les agresseurs ont été interpellés mercredi.

La violence de l'agression qui s'était déroulée à Sury-le-Comtal avait mis en émoi la population de cette petite ville tranquille de la Loire. Deux frères, d'origine turque, ont été interpellés mercredi 19 au matin. Ils sont soupçonnés d'avoir violement passé à tabac un homme d'une trentaine d'années dans la nuit du samedi 15 au dimanche 16.

Selon France Bleu Saint-Etienne Loire, les deux suspects se trouvaient dans un bar du village avant l'agression "quand les fillettes d'un d'eux les rejoignent apeurées". Les enfants expliquent "avoir vu un homme avec un couteau à la main et qui a lancé de sa fenêtre au moins un pétard allumé". Ce dernier leur reprocherait de faire "trop de bruit en jouant".

Les deux frères se lancent alors dans une expédition punitive. Ils ont retrouvé leur cible dans la rue. L'homme portait effectivement un couteau. Au cours de la bagarre, la victime tombe au sol et est alors violemment passé à tabac par ses deux agresseurs qui lui portent des coups extrêmement brutaux au visage.

Défigurée et dans le coma, la victime a été héliportée en urgence absolue jusqu'à l'hôpital Nord de Saint-Etienne, à une vingtaine de kilomètres de là. Son pronostic vital ne serait plus engagé, a indiqué une source proche de l’enquête. L'homme souffre d'un traumatisme crânien.

Les deux frères ont été interpellés sans difficulté par la gendarmerie à leur domicile de Sury-le-Comtal à 6h du matin. Ils ne sont pas connus de la justice, selon le parquet de Saint-Etienne. Ils devraient être présentés ce jeudi 20 à un juge d’instruction dans le cadre de l’enquête ouverte pour tentative d’homicide volontaire. Comme le précise la radio, "reste encore à identifier plusieurs personnes qui ont assisté à ce déchainement de violence et n'ont apparemment pas tenté de calmer les deux frères".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les deux frères ont été interpellés sans difficulté par la gendarmerie à leur domicile de Sury-le-Comtal à 6 h du matin.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-