Suspect fiché S rodant autour de la fac de Rouen: ce que l'on sait

Suspect fiché S rodant autour de la fac de Rouen: ce que l'on sait

Publié le 22/09/2016 à 16:16 - Mise à jour à 16:22
©Mic/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La fac de droit de Rouen a été évacuée, mardi, et les policiers ont intégralement fouillé le bâtiment car un étudiant avait signalé un individu suspect rôdant autour des locaux. L'homme en question, qui a depuis été interpellé, s'était avéré être fiché S.

Se préparait-il à passer à l'action? Un individu fiché S a été remarqué en train de "rôder" près de la faculté de droit de Rouen (Seine-et-Marne) par un témoin qui a prévenu les forces de l'ordre, mardi 20. Les autorités ont visiblement pris l'affaire très au sérieux puisque la fac a été totalement évacuée puis fouillée par des démineurs et ne devrait rouvrir qu'après le week-end, lundi 26. Le suspect a été arrêté dans la foulée, mercredi 21, révèle Paris Normandie.

C'est un étudiant qui a donné l'alerte, mardi. Un jeune homme âgé d'une vingtaine d'année, barbu et vêtu d'une djellaba avait attiré son intention car il semblait rôder autour de la fac, située non loin de la cathédrale de la ville. A tel point que ce témoin a suivi l'individu suspect et noté la plaque d'immatriculation du véhicule avec lequel il est ensuite reparti afin de la transmettre à la police.

Les forces de l'ordre ont pris l'affaire au sérieux car il est ressorti des vérifications d'usage que l'homme signalé était fiché S pour son islamisme radical, selon les informations du quotidien régional. Surtout, il aurait été aperçu plusieurs fois dans le secteur de la fac, assure-t-on de même source.

Une importante opération policière, mobilisant des démineurs, a immédiatement été déclenchée pour évacuer les lieux et fouiller les locaux. Si les recherches n'ont rien donné, la préfecture de Seine-Maritime a également demandé le renforcement de la surveillance des sites de l'université.

Le suspect a par ailleurs été interpellé dès le lendemain mercredi à son domicile de Val-de-Reuil (Eure), commune toute proche de  Rouen. La perquisition n'aurait toutefois rien donné, aucune arme ou explosif n'ayant été découvert. Du matériel informatique aurait été saisi.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le suspect, qui aurait été aperçu à plusieurs reprises autour de la fac, a été interpellé.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-