Tarbes: le livreur brûlait les yeux des chiens pendant sa tournée

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 15 novembre 2018 - 13:25
Image
Justice.
Crédits
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
Le livreur brûlait les yeux des chiens avec un liquide irritant.
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
En avril dernier, un homme de 47 ans qui distribuait des publicités, a aspergé plusieurs chiens de Horgues et Tarbes d’un liquide irritant. Il est jugé ce jeudi.

Pour sa défense, l'individu a expliqué a avoir "la phobie des chiens". Un livreur de 47 ans est jugé ce jeudi 15 par le tribunal correctionnel de Tarbes dans les Hautes-Pyrénées pour des actes de malveillance violents à l'encontre de chiens alors qu'il effectuait des tournées de livraisons de prospectus.

Comme le rapporte France Bleu Béarn, l'individu aspergeait en avril dernier les yeux des canidés au cours de sa tournée à Horgues, avec un liquide dont il n'a pas su donner la composition exacte. Il a reconnu avoir entendu un animal gémir après avoir été aspergé. il a fini par être arrêté. 

Lire aussi - Cruauté envers les animaux à Marseille: des chiens et chats affamés, congelés, démembrés et brûlés

"Il y a deux patous, Douchka et Finger. Java, un beagle. Des chiens de tailles plutôt moyennes type shetland, ou Berly un labrador. En revanche Elyos, un king charles est tout petit", liste la radio. Les pauvres chiens souffraient de graves brûlures aux yeux. Tous les animaux ont été soignés et sont guéris aujourd'hui.

Le suspect a affirmé avoir agi par peur de ces bêtes, suite à l’agression de son fils et après avoir été poursuivi à deux reprises par des chiens dans sa tournée. Pour autant, les animaux qu'il a attaqués se trouvaient toujours derrière un portail ou un grillage et ne faisait qu'aboyer sur le livreur qui les aspergeait depuis le trottoir.

Quatre propriétaires de chiens agressés ainsi que la SPA de Lyon se sont portés parties civiles.

Voir:

Nouveau scandale de maltraitance animale dans un abattoir de l'Indre

Une notaire condamnée pour des actes de cruauté envers ses 42 animaux

Ils maltraitent leurs animaux pour obtenir des opioïdes chez le vétérinaire

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don