Tariq Ramadan accusé d'agression sexuelle aux Etats-Unis

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 09 mars 2018 - 09:30
Image
Photo d'archives de Tariq Ramadan à Bordeaux le 26 mars 2016
Crédits
© MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives
Tariq Ramadan est l'objet d'une nouvelle plainte pour agression sexuelle aux Etats-Unis.
© MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives
Déjà objet de trois plaintes pour viol en France, Tariq Ramadan est également accusé d'avoir sexuellement agressé une Américaine à Washington en 2013 en marge d'une de ses conférences, révèle "Liberation". D'autres plaintes pourraient également avoir été déposées aux Etats-Unis.

Une quatrième plainte pour agression sexuelle a été déposée contre Tariq Ramadan, aux Etats-Unis cette fois, a révélé jeudi 8 Libération.

L'islamologue controversé serait accusé par une Américaine résidant au Koweit d'avoir "placé son pénis dévêtu contre sa poitrine" et de l’avoir "touchée au niveau du décolleté contre sa volonté" en marge du congrès de la Société islamique d’Amérique du Nord (ISNA) le 31 août 2013 à Washington.

Lire aussi: Tariq Ramadan - le juge ordonne une nouvelle expertise médicale

L'avocate américaine Rabia Chaudry avait mi-février déclaré avoir signalé une victime au procureur fédéral. On ignore cependant s'il s'agit de la même personne, la juriste prédisant qu'il y en aurait d'autres. Libération note que la date du dépôt de la plainte ne correspond pas et que l'agression présumée du 31 août n'a pas été signalée à un procureur fédéral mais à la police de Washington.

"Instructrice culturelle" chargée par le département de la Défense américaine d'enseigner l'islam aux militaires au Moyen-Orient, la plaignante dit avoir souhaité rencontrer Tariq Ramadan pour parfaire ses connaissances. Celui-ci aurait décliné son invitation à déjeuner, préférant qu'il se voit à son hôtel en pleine nuit.

Sur le même sujet: Viols, fuite, pressions ou "machination": pourquoi Tariq Ramadan est-il toujours en détention provisoire?

Selon les sources citées par le quotidien, cette enquête n'en serait qu'à ses débuts. La police de Washington doit d'abord vérifier si les éléments recueillis sont suffisants pour transmettre l'affaire à un procureur fédéral.

Tariq Ramadan a été mis en examen pour viols et placé en détention provisoire début février. L'une des deux plaignantes, une femme de 40 ans qui a choisi le pseudonyme de "Christelle" et souffre d'un handicap physique, accuse l'universitaire de l'avoir violée et frappée lors de leur unique rencontre à Lyon en 2009.

La seconde plaignante, Henda Ayari, accuse, elle, Tariq Ramadan de l'avoir violée à Paris en 2012. Cette ancienne salafiste devenue militante féministe avait déjà raconté la scène dans son autobiographie en 2016, mais en désignant son agresseur présumé par un pseudonyme.

Une troisième femme a porté plainte pour viols mercredi 7. Elle affirme avoir subi des actes sexuels particulièrement violents et dégradants, lors d'une dizaine de rendez-vous entre février 2013 et juin 2014, le plus souvent dans des hôtels en marge des conférences à succès de l'islamologue de 55 ans.

 

À LIRE AUSSI

Image
Tariq Ramadan à Abidjan le 27 août 2011
Incarcéré pour viols, Tariq Ramadan change d'avocat
Tariq Ramadan est incarcéré depuis le début du mois de février après avoir été mis en examen pour des viols dont il est suspecté. En pleine affaire, le personnage sulf...
06 mars 2018 - 15:52
Société
Image
Tariq Ramadan à Abidjan le 27 août 2011
Tariq Ramadan: une cagnotte pour sa libération récolte près de 100.000 euros sur Cotizup
Une cagnotte Cotizup visant à aider Tariq Ramadan, mis en examen pour viols, approchait ce dimanche les 100.000 euros. Une somme censée régler ses frais de justice fac...
25 février 2018 - 18:49
Société
Image
islamologue et théologien Tariq Ramadan, le 7 avril 2012 au Bourget
Tariq Ramadan: pourquoi son alibi le jour du viol est remis en cause
Selon le "Muslim Post", Tariq Ramadan, accusé de viol, serait bien arrivé le matin du 9 octobre 2009 à Lyon. La défense de l'islamologue avait avancé qu'il ne s'y étai...
24 février 2018 - 17:04
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don